14 mai 2013

Etude 2013 sur les facteurs du classement sur Google

Facteurs de classement sur Google.

Uniquement basée sur l'algorithme de Google, cette étude permet de découvrir des données intéressantes pour qui veut améliorer son classement sur Google.

Méthodologie de l'étude

Dans le cadre de cette étude réalisée par BusinessBolts.com, 100 phrases-clés ou requêtes de 2 à 6 mots ont été choisies . Ensuite, ils ont effectué des recherches à partir de cette sélection en ne retenant que les 5 premiers résultats affichés par Google.

Les auteurs ont donc analysé 500 pages web différentes (100 requêtes multipliées par 5 résultats) afin d'en extraire des données analytics. L'équipe de BusinessBolts ne s'est donc contentée que des résultats organiques.

Plusieurs facteurs tels que l'URL complète, les balises title, les titres de contenu et leurs sous-titres , le nombre de mots dans les textes, ainsi que les images, les vidéos et, bien sûr, les backlinks ont fait l'objet d'observations.

Mots-clés, balises Title et entêtes

  • 50% des 5 pages web affichées lors des 100 recherches effectuées contiennent la phrase-clé (peu importe l'ordre) ou la requête dans leur balise title.
  • 23% du Top 5 contiennent la phrase-clé "exacte" (même ordre que la requête) dans leur balise title.
  • 43% des liens étudiés ont intégré la requête (peu importe l'ordre) dans leur entête (titre du contenu).
  • 20% des liens étudiés contiennent la requête "exacte" dans leur entête.
  • La moyenne des mots contenus dans le texte des liens du Top 5 étudiés est de 916 ! Donc, les longs textes obtiennent de meilleurs résultats.
  • Chaque contenu des liens du Top 5 étudiés contient en moyenne 0,50% de requête "exacte" (même ordre) sur la moyenne de 916 mots.
 Etude phrases-clés et entête de contenu - source : BusinessBolts.com

Images et vidéos

  • Sur les 500 pages web analysées, le nombre moyen d'images par page est de 7. Mais, plusieurs pages bien classées ne disposent d'aucune image.
  • Le nombre moyen de vidéos est d'une vidéo par page. En réalité, la très grande majorité des liens analysés n'ont pas vidéo.

Des comparaisons entre les 1ères et les 5èmes position

L'étude a aussi permis d'analyser et comparer les liens de 1ère position à ceux de 5ème position pour chaque requête testée afin de déterminer d'éventuelles corrélations.

En comparant donc la requête à la balise title, on obtient ceci :

  • En moyenne, les pages en 1ère position sur Google ont à 60% la requête (quelle que soit l'ordre) de l'internaute dans leur balise title.
  • Et les pages en 5ème position ont à 49% la requête dans leur balise title.
  • Alors que l'ensemble des pages du Top 5 étudiées ont en moyenne la requête dans 50% des cas.
Etude balise title et requête - source : BusinessBolts.com

En comparant l'entête du texte avec la requête, on obtient ceci :

  • Dans 47% des cas, la page en 1ère position sur Google contient la requête (peu importe l'ordre) de l'internaute dans l'entête de la page.
  • La page en 5ème position contient dans 41% des cas la requête de l'internaute dans l'entête du contenu.
 Etude entête de contenu et requête - source : BusinessBolts.com
BusinessBolts conclut en disant qu'il y a bien une corrélation entre le fait d'avoir la requête dans la balise title ou dans l'entête et le classement élevé de certaines pages web sur Google.

Et en analysant le nombre de mots dans chaque contenu des liens situés en 1ère position et ceux situés en 5ème position, on obtient ceci :
  • Les pages web en 1ère position sur Google contiennent en moyenne plus de mots (920 mots) que celles en 5ème position (797 mots).
  • Il a été aussi constaté que le nombre d'images ou de vidéos n'avait aucune incidence sur le classement d'une page web.

Analyses des backlinks

Dans cette étude, les facteurs off-pages tels que les backlinks et les signaux sociaux ont aussi été analysés.
Ainsi, il a été recensé le nombre total de noms de domaine uniques référents pour chacune des 500 pages analysées. Chaque nom de domaine n'étant comptabilisé qu'une seule fois même s'il renvoyait 300 backlinks.

Voici les résultats de l'analyse des backlinks :

  • Le nombre de noms de domaine référents varient énormément de 0 à des dizaines de milliers de domaines pour une seule page web.
  • Le nombre moyen de noms de domaines uniques renvoyant un backlink vers un site du Top 5 dans cette étude est de 335. Ce qui est important.
  • 88% des pages du Top 5 sur Google sont des pages profondes contre seulement 12 % de homepages (pages d'accueil).

Voici les résultats de l'analyse des signaux sociaux :

  • Les pages web du Top 5 qui ont été analysées dans cette étude ont été tweetées en moyenne 371 fois, ont reçu en moyenne 1512 "Likes" et ont bénéficié en moyenne de 988 "partages" sur Facebook. Ce qui fait beaucoup d'interactions pour une page bien classée.
  • Il y a manifestement, selon les auteurs de cette étude, une corrélation entre le nombre de noms de domaines uniques référents et le classement élevé sur les pages de résultats de Google.
  • Les pages web en 1ère position ont reçu en moyenne 662 backlinks.
  • Les pages web en 5ème position ont reçu en moyenne 142 backlinks.
A la découverte de ces derniers chiffres, on comprend aisément que plus de partages de liens sur les réseaux sociaux assure aussi un meilleur classement sur Google.
En comparant, dans cette étude, les signaux sociaux entre eux et les positions 1 et 5 entre elles, on obtient ceci :
  • La page en 1ère position reçoit plus de signaux sociaux que la page en 5ème position.
  • Les pages en 1ère position ont 2 fois plus de tweets, +10 fois plus de "Likes" et 2 fois plus de partages sociaux. Ce qui attesterait bien qu'un page populaire serait toujours mieux classé.

Comparaison entre signaux sociaux - source : BusinessBolts.com
 Vous l'aurez remarqué, les "+1" et partages sur Google+ ne font pas partie de cette étude pourtant récente. C'est sans doute la preuve que partager un lien sur Google+ n'est pas encore un réflexe premier d'interaction pour les internautes. Un point sur lequel devra beaucoup travailler Google.

D'où l'intérêt du lancement de Google+ Sign-In qui va tenter d'habituer le grand public à partager sur Google Plus.
Bien référencer son site internet sur Google
Bien référencer son site internet sur Google