11 mai 2013

SEO : Ce que Google attend finalement du référenceur

Google et le référenceur SEO.
De nombreux webmasters publient régulièrement des articles pour aider les internautes à mieux comprendre leur domaine d'activité.

Et certains de ces articles, une fois publiés, s'affichent en première page de résultats de Google en cherchant leur titre ou certains mots clés. Quelles en sont les raisons ?

Pourquoi un article publié s'affiche en première page ?


La première raison est la prime à la fraîcheur (Freshness) dont peuvent bénéficier certains articles sur Google.

Ensuite, c'est le fait que l'article est tellement intéressant qu'il fait l'objet d'un partage intense sur Twitter, Facebook et Google+ . En général, ce type d'articles se retrouvent rapidement en première page de résultat de Google sans backlinks immédiats et avec en moyenne environ 100 partages au total.

Alors, que peut-il se passer si un article était partagé par un profil ayant un statut d' influenceur ? L'article se retrouverait rapidement dans le haut du classement sans aucun backlink. Et, c'est ce qui a permis à certains référenceurs SEO qui ont fait le test de conclure que les réseaux sociaux ont impact sur le référencement.
Jusque là, je suis entièrement d'accord en ce sens qu'ils donnent un coup d'accélérateur sur la visibilité en raison de Google Freshness.

Mais, en même temps, je pense qu'un vrai référencement réussi, c'est un classement pérenne au moins en première page de résultats pendant des mois, voire des années dans le top 10. Qu'en est-il de tous ces tests, 3 ou 4 mois après les avoir effectués, avant d'attester que les réseaux sociaux ont impact sur le référencement ? De quel impact parle-t-on ? A court terme ou à long terme ?

Le  succès d'un référencement naturel ne se mesurant que sur la durée, donc à long terme.

Evolution du classement d'un article dans le temps


Ce que nous disent pas toujours ces tests mentionnés ci-dessus, c'est qu'en réalité l'article qui bénéficie de la prime à la fraîcheur de Google et du partage sur les réseaux sociaux est rapidement assez haut placé sur une durée relativement courte : 7 à 10 jours maximum.

Les signaux renvoyés par les seuls réseaux sociaux ne sont pas suffisants pour maintenir une page dans le Top 10 de Google. Qu'on se le dise.

Car, après ce délai de 7 à 10 jours, toute page web commence à perdre sa position s'il ne reçoit pas un renfort de backlinks.

Or, si l'article publié est vraiment intéressant, il va rapidement susciter de façon naturelle des backlinks dont va immédiatement se servir Google comme signaux supplémentaires pour affiner son jugement sur cet article.
A partir de là, le maintien dans le Top 10 va se prolonger pendant un long moment, surtout si un site ou une page d'autorité venait à renvoyer un lien naturel en citant cet article. A ce stade, le texte du lien n'a pas toujours une importance capitale.

Google recherche des sites d'autorité


Google a récemment publié un post à propos des backlinks obtenus à partir de communiqués de presse, après avoir impacté des sites avec Google Penguin en raison de liens "non naturels".

Que veut nous dire Google avec toutes ces mises à jour d'algorithme depuis le début de l'année 2012 ? C'est qu'il voudrait dorénavant des sites "propres" et donc, "sans reproche".

Prenons un exemple pour comprendre comment fonctionnerait désormais l'algorithme de Google.
Vous venez de créer un produit que vous souhaitez promouvoir sur Internet. Vous créez un site et des pages pour en parler sous toutes les coutures.

D'après vous, quand certaines personnes voudront parler de votre produit sur leur site, quel texte de lien utiliseront-elles pour envoyer un lien vers votre site ?

Bien évidemment, l'ancre de lien sera le nom de votre produit. C'est ce qui va dès lors constituer un signal de marque (brand signal) pour vous. C'est ce que vous devez développer maintenant.

Et lorsque vous créez un contenu de qualité, quel ancre de lien est utilisé pour vous citer et vous renvoyer un backlink ? Très majoritairement, soit le titre en entier de votre article, soit quelques mots de votre titre. C'est ce qui va constituer un signal partiel ou exact de mots clés pour vous.

Alors, que se passe-t-il quand de plus en plus de personnes partagent votre article sur les réseaux sociaux ou vous citent en vous renvoyant un backlink de façon naturelle ?

Votre article devient, en raison aussi de sa pertinence, une page d'autorité pour les mots clés détectés dans ce même article. Ce qui vous promet une des meilleures positions dans le Top 10 de Google.

Plus vous avez de pages d'autorité sur votre site, plus votre site deviendrait lui-même un site d'autorité dans votre thématique de prédilection.

Ce que Google semble attendre de tous les webmasters, c'est justement d'avoir ou de créer un site d'autorité.

Par conséquent, Google ne souhaite plus nous voir aller chercher des backlinks. Mais, pour lui, ce sont les backlinks qui devront venir naturellement à nous. Nuance !

Car les annuaires, les fermes de liens, les guest-posts, les digg-likes et autres sites de communiqués de presse confirment à ses yeux que vous avez été vous-même chercher ces liens entrants.

En principe, quand on reçoit des backlinks de ces sites, c'est parce qu'on a été volontairement soi-même pour les y inscrire. D'où les pénalités que Google inflige. Et si vous recevez des backlinks de ces types de sites, vous pouvez les considérer maintenant comme nuls.

Si vos pages dégringolent des classements de Google, c'est aussi parce que ces liens qui soutenaient leur montée dans les SERPs auront été annulés. Google n'en tenant plus compte.

Vous devenez une victime collatérale des annuaires et autres sites de communiqués de presse qui auront eux-mêmes été pénalisés, voire déxindexés.

Alors, quid du Negative SEO qui, actuellement, peut pénaliser ? Même si Google a déjà dit, par la voix de Matt Cutts, qu'il mettrait sous 2 ou 3 mois un outil permettant aux webmasters de renier certains backlinks (lien par lien ou par nom de domaine ?).

Ce que Google attend donc de vous, c'est de créer des contenus de " qualité " qui soient " uniques " et qui seront cités et partagés par un plus grand nombre d'internautes. Ainsi, vous deviendrez une autorité internet.

Voici maintenant comment bien référencer son site sur Google en 2014.



Partagez cet article :