Le Guide Google Quality Rating 2014 des évaluateurs de sites est disponible - Arobasenet.com

Le Guide Google Quality Rating 2014 des évaluateurs de sites est disponible



Google Quality Rating Guide 2014
Le Quality Rating Guide régulièrement mis à jour par Google à l'attention de ses évaluateurs est destiné à comprendre comment Google détermine la qualité des sites web audités.

Cette version 2014, avec 160 pages (contre 120 pages pour la version de 2012), date du mois de Mars 2014 et ce n'est que maintenant que certaines sources l'ont rendue publique. Ce document étant en principe prévu pour demeurer secret !

Ce Quality Rating Guide contient donc de nombreuses informations concernant pour l'essentiel l'expertise, l'autorité, la confiance et aussi la réputation des sites quant à la thématique des contenus qu'ils rédigent.

En fait, ces évaluateurs de Google constituent une équipe externe en charge de noter les sites et aussi de tester les changements d'algorithme afin de découvrir leur impact sur le classement des sites sur le moteur de recherche de Google.

Alors, voici le résumé de ce qu'on peut retenir du nouveau Quality Rating Guide de Google  :

  • C'est quoi un expert : Google fait comprendre aux évaluateurs qu'ils existe différents types d'experts en fonction du sujet traité.

  • Knowledge Graph : Apparemment, Google demande aux évaluateurs de passer un peu de temps pour juste noter le graphe de la connaissance uniquement.

  • Trop de publicités = site de faible qualité : Les nouvelles lignes directrices demandent aux évaluateurs de vérifier la publicité sur la page pour déterminer s'il y en a en surabondance.

    Google mentionne expressément de vérifier que trop de publicités ne se trouvent pas au-dessus de la ligne de flottaison, nécessitant alors des utilisateurs un défilement de la page pour voir le contenu. Alors que certains utilisateurs pourraient croire qu'il n'y a aucun contenu sur la page en dehors de ces publicités.

    Il en est de même pour la publicité conçue ou positionnée pour ressembler à des liens de navigation ou de contenu secondaire.


  • Qu'est-ce qu'un contenu secondaire : Tout ce qui est présent sur une page mais qui n'est pas le contenu principal ou qui sont des publicités. Ils le jugent par rapport à l'expérience utilisateur globale. Par exemple :


    • les messages connexes ou vidéos placés à la fin d'un article ou dans la barre latérale, voire les deux ;
    • les ressources supplémentaires qui pourraient être sous forme de liens internes ou externes ;
    • autres formes de proposition de contenu telles que l'ajout d'un audio SoundCloud dans l'article, une présentation Slideshare avec l'essentiel du message, etc..






  • Mauvais contenus supplémentaires : Google met en garde ses évaluateurs sur l'insertion de publicités trompeuses lorsque les utilisateurs peuvent cliquer accidentellement sur une annonce ou sont invités à cliquer sur une annonce alors qu'ils pensaient visiter un contenu sur le site et non une publicité.

    Google mentionne également de faire attention spécifiquement aux publicités placées sous des en-têtes comme "Top Posts".

  • Design pauvre : Ceci fait référence une fois de plus à l'emplacement des publicités.


    • Google mentionne des tactiques telles que des fenêtres pop-up, une grande quantité d'annonces avec peu de contenu et des annonces textuelles dans la navigation.
    • Google attire aussi l'attention des évaluateurs sur une technique de publicité utilisée par de très nombreux sites qui consiste à insérer de la publicité au milieu du contenu, gênant ainsi la progression de la lecture du contenu et rendant l'expérience utilisateur médiocre.
    • Il en est de même des liens de navigation fantaisites qui sont en fait des annonces.
    • Google considère certaines publicités en ligne (qui affichent une annonce en pop-up lorsque vous survolez un lien dans le contenu) comme pouvant distraire l'utilisateur et rendre le contenu principal sur la page difficile à lire, ce qui équivaudrait alors à une mauvaise expérience utilisateur.


  • Liens d'affiliation : la référence aux mauvais sites d'affiliation a été supprimée dans ce nouveau Quality Rating Guide. Est-ce à dire que Google considère que les sites d'affiliation font partie du passé et qu'ils ne sont pas classés aujourd'hui ? Ou bien qu'il est satisfait que certains sites d'affiliation puissent se classer en répondant positivement à ses critères de classement ?

  • Recherche de réputation : Il est clair que Google met davantage l'accent sur la réputation que les sites ont acquis auparavant.

    Google souligne en effet qu'une page Web ne peut obtenir une noté élevée s'il a une mauvaise réputation.

  • Pages contact et à propos : Google cherche à mettre davantage l'accent sur la présence de ces pages comme un signe d'un site Web de bonne qualité. Notamment pour les sites eCommerce pour lesquels Google exige, en plus, l'affichage d'une page concernant la politique de renvoi ou de retour d'artciles commandés en ligne.

  • Forums et sites de questions-réponses (Q&A) : Google veut que les évaluateurs déterminent non seulement l'expertise du site lui-même, mais qu'ils évaluent aussi l'expertise de ceux qui participent aux forums. Et également de prendre en compte si de nouveaux sujets sont régulièrement ajoutés, si de nombreuses personnes participent et si les conversations sont approfondies et pertinentes.