Google fait du HTTPS un facteur de référencement - Arobasenet.com

Google fait du HTTPS un facteur de référencement


Déjà au mois d'avril 2014, le problème du HTTPS comme facteur de référencement avait surgi suite à une déclaration, à titre personnel, de Matt Cutts que relayait le Wall Street Journal. Cette fois, c'est Google qui l'annonce officiellement !

Hébergement sécurisé HTTPS comme facteur de referencement


La sécurité des serveurs est aujourd'hui une priorité chez Google. C'est pourquoi, selon lui, tous les utilisateurs de Search, Gmail et Google Drive, par exemple, bénéficient automatiquement d'une connexion sécurisée.

Au-delà de ses propres serveurs, Google dit se battre pour rendre l'internet plus sûr, notamment avec Project Zero . C'est pourquoi, depuis un certain temps, Google distille ici et là des recommandations afin d'encourager les webmasters à s'assurer que l'accès à leurs sites web soit sécurisé.

D'où le dernier projet de Google : "HTTPS Everywhere" (le HTTPS partout).

Google déclare que depuis, de plus en plus de webmasters commencent à adopter le protocle sécurisé HTTPS sur leurs sites web. Ce qui serait vraiment encourageant.

C'est pourquoi, durant ces derniers mois, Google a effectué des tests en prenant en compte l'utilisation d'un hébergement sécurisé et le chiffrement des connexions comme signal de référencement dans leur algorithme de classement.

Et, les résultats ayant été très positifs, Google annonce dorénavant faire de l'utilisation du HTTPS un facteur de classement.

Même s'il reconnaît que, pour l'instant, il ne va s'agir que d'un tout petit signal qui n'affectera qu'à peine 1% de l'ensemble des requêtes sur Google Search.

Mais l'avenir nous dira dans quelle mesure Google favorisera le référencement des sites sécurisés. Ce sont les hébergeurs de sites web qui doivent commencer à se frotter les mains face à cette aubaine inattendue.

Bref, le HTTPS aura, pour l'instant, peu de poids par rapport aux autres facteurs de classement sur Google, tels que la qualité du contenu. Histoire de laisser du temps aux webmasters de commencer à basculer vers des hébergements web sécurisés.

C'est à dire de passer du HTTP au le HTTPS afin que tout le web soit sécurisé..





Dans quelques semaines,Google devrait publier plus de détails sur les meilleures pratiques pour faciliter l'adoption du HTTPS ( on parle aussi de TLS pour Transport Layer Security) et aider à éviter des erreurs communes. Cependant, il donne déjà quelques conseils basiques :

  • Décider du type de certificat dont vous avez besoin : unique, Multi-domaines ou un certificat Wildcard.

  • Utiliser des certificats avec une clé de 2048 bits.

  • Utiliser des URL relatives pour les ressources qui se trouvent sur le même domaine sécurisé.

  • Utiliser le protocole des URL relatives pour tous les autres domaines.


  • Ne bloquez pas votre site HTTPS pour empêcher l'exploration du fichier robots.txt.

  • Permettre l'indexation de vos pages sécurisées par les moteurs de recherche, si possible. Éviter la balise de meta robots noindex.

  • Si votre site utilise dèjà le HTTPS, vous pouvez tester son niveau de sécurité et de configuration avec l'outil de Qualys Lab.


Google conclut son article en disant qu'il espère que de nombreux sites web utiliseront le HTTPS dans le futur.

Il faut reconnaître que cette annonce de Google a été faite au moment où le monde entier venait d'apprendre que 1,2 milliards de mots de passe avaient été volés par des pirates russes.

Alors, coïncidence ou opportunité de la part de Google ? En tout cas, le timing était parfait.