Google Shopping s'apprête à intégrer un bouton Acheter pour concurrencer Amazon - Arobasenet.com

Google Shopping s'apprête à intégrer un bouton Acheter pour concurrencer Amazon



Selon le Wall Street Journal, Google s'apprêterait à se lancer résolument dans l' eCommerce en créant son bouton "Acheter" qui sera intégré dans les produits présents dans Google Shopping.


Google Shopping s'apprête à intégrer un bouton Acheter

En ligne de mire, Amazon qui serait devenu aujourd'hui la plateforme pour la recherche de produits à acheter immédiatement. D'ailleurs, Eric Schmidt, Président du Conseil d'Administration de Google, avait récemment déclaré : "Notre plus gros adversaire dans la recherche est Amazon".

En effet, selon le WSJ qui cite Forrester, en 2009, 24% des acheteurs en ligne commençaient leurs recherches sur les moteurs de recherche traditionnels contre 18% sur Amazon.

Mais en 2014, renversement de tendance, ce sont 39% des recherches de produits à acheter des utilisateurs américains qui commenceraient sur Amazon contre 11% sur les moteurs traditionnels dont Google. D'où l'urgence pour Google.

Car, si de plus en plus d'utilisateurs vont sur Amazon, c'est forcément un manque à gagner en terme de revenus publicitaires pour Google qui préfère donc lancer dès maintenant la contre-attaque.

D'où l'idée du bouton Acheter sur les produits de Google Shopping pour permettre aux utilisateurs de pouvoir acheter d'un seul clic depuis les résultats de recherche. Sans avoir besoin de visiter le site ecommerce qui propose le produit. Tout comme le fait Amazon.

Un clic sur le bouton Acheter intégré dans Google Shopping ouvrirait une page de paiement où l'utilisateur pourra soit immédiatement payer sa commande, soit l'inclure dans un panier et poursuivre ses courses sur Google.

Les marchands annonçant dans Google Shopping se chargeraient de gérer l'ensemble de la logistique de la vente et de la livraison. L'objectif du bouton Acheter étant de garder les utilisateurs dans l'environnement de Google Shopping plutôt que de les rediriger vers d'autres sites marchands pour acheter un produit convoité.

Google n'a pour l'instant pas confirmé cette information rapportée par le Wall Street Journal. Mais, comme il n'y a pas de fumée sans feu...