Youtube interdit les vidéos rémunérées intégrant des logos et produits de marques - Arobasenet.com

Youtube interdit les vidéos rémunérées intégrant des logos et produits de marques


Les vidéos rémunérées ne sont plus en odeur de sainteté sur YouTube.

Pour mieux sévir, et donc faire le ménage, YouTube vient de modifier ses règles d’utilisation afin d’interdire désormais aux créateurs de vidéos de monétiser leurs propres oeuvres en direct avec des sponsors.

Youtube interdit la monétisation des vidéos

Une décision prise pour exiger dorénavant que les marques qui sponsorisent certaines vidéos passent par la plateforme publicitaire de YouTube afin de payer leur sponsoring sur les vidéos de leur choix.

Ainsi, YouTube pourra prélever une commission avant de reverser la part revenant aux créateurs de vidéo. C’est exactement la même décision qu’a prise récemment Pinterest en supprimant tous les liens d’affiliation de sa plateforme.

Sans oublier Facebook qui interdit aussi les promotions dans les posts.

Les raisons de cette stratégie de YouTube


Il est de plus en plus de notoriété publique que de nombreux créateurs de vidéo se font sponsoriser par des marques pour le placement de leurs produits ou l’affichage de leur logo dans les vidéos.

Mais, YouTube vient de décider de mettre un terme à cette pratique. Sans doute parce que la plateforme n’en tire aucun bénéfice financier.

Voici ce que dit YouTube :
Les créateurs YouTube ne sont pas autorisés à intégrer de la publicité, du sponsoring ou d'autres types d'annonces pour le compte de sponsors ou d'annonceurs tiers dans leurs vidéos si YouTube offre un format d'annonce comparable, y compris et sans limitation des annonces vidéo InStream pré-roll, des superpositions d'images ou des logos tiers.

Cela constitue une violation de nos Conditions d'utilisation et, une fois cette violation avérée, YouTube se réserve le droit de supprimer les vidéos incluant ce type de promotion non autorisée pour le compte d'un tiers et de pénaliser l'utilisateur concerné en conséquence.

Les créateurs YouTube peuvent inclure des placements de produits dans leur contenu uniquement s'ils respectent nos règles en matière de publicité.

Ainsi, YouTube n'acceptera plus l’intégration de logos et de publicité pour le compte d'une autre marque ou d'une autre entreprise dans les vidéos autres que ceux du créateurs.

Et en cas d'intégration de produits, YouTube autorise les créateurs à ajouter une information au format texte dans leur contenu vidéo ou au début de la lecture de la vidéo dans le seul but de notifier uniquement le placement d’un produit rémunéré.


Image via support de Google

Et ce, après avoir mentionné depuis la page Vidéo Manager (voir image ci-dessus) que le contenu vidéo contient un placement de produit rémunéré. Ce qui n'interdit pas de passer après par sa plateforme publicitaire.

Ce qui n’aura bien entendu pas autant d’impact qu’un logo ou un produit tiers clairement affiché.

Il y a tellement de soi-disants “Stars Youtube” aux millions de Vues qui se font payés directement par les marques (ou par des agences intermédiaires) pour insérer leurs produits ou logos au détriment de YouTube que celui-ci n’entend plus se laisser faire.

Aux Stars YouTube, il faut ajouter les coachs de cuisine, de sports, les blogueurs et blogueuses de mode, et bien d'autres qui réalisent des vidéos rentabilisées en y intégrant des produits de marque. Et les médias et autres presse papier et même des blogs n'arrêtent pas de parler d'eux...

C'est d'ailleurs ce qu'a révélé l'émission Capital sur M6 de dimanche dernier où on montrait un coach en pâtisserie qui faisait clairement savoir qu'il fallait bien filmer les ustensiles, mixeur et autres pots de confiture de ses sponsors ayant payé pour bien figurer dans la vidéo.

En regardant l'émission, tout en sachant que j'allais rédiger cet article pou le lendemain, je me suis dit que c'était certainement la dernière fois que ce coach allait ainsi se faire rémunérer pour ses vidéos de pâtisserie.

Car, YouTube compte désormais récupérer les 45% de parts qui lui reviendraient en passant par sa plateforme publicitaire. Les abus pour promouvoir les entreprises et les marques en ligne poussant chaque jour les plateformes à être de plus en plus restrictives en dehors de la publicité payante.

La nouvelle politique de placements de produits rémunérés


Selon Youtube, les placements de produits rémunérés sont des contenus créés spécifiquement pour un sponsor et dans lesquels sa marque, son message ou son produit sont directement intégrés. Un exemple classique serait celui d'un annonceur rémunérant un partenaire pour qu'il mentionne spécifiquement son produit ou sa marque à l'endroit où devrait normalement figurer la partie rédactionnelle du contenu.

Dans certains cas, un placement de produit rémunéré peut entrer en conflit avec des annonces habituellement vendues et diffusées par YouTube sur les vidéos des partenaires.

Par exemple, si vous mettez en ligne une vidéo qui mentionne la marque de l'entreprise automobile A et lui accorde un placement de produit, il y aurait conflit si l'espace publicitaire autour de la vidéo était vendu à l'entreprise automobile B. Pour protéger les intérêts des annonceurs, YouTube peut, dans ce cas, désactiver la monétisation et la promotion des vidéos avec ce type de placements de produits.

Ces règles n'autorisent pas les partenaires à insérer dans leur contenu des annonces pré-roll (au début de la vidéo) créées et fournies par des annonceurs, ni aucun autre spot publicitaire lorsque YouTube propose un format d'annonce comparable.

Elles sont spécifiquement destinées aux créateurs de contenu qui créent des annonces pour les sponsors. Si un annonceur souhaite diffuser une annonce uniquement en lien avec votre contenu, vous devez prendre contact avec le responsable des partenariats de YouTube pour conclure la transaction.

Les images statiques de démarrage ne contenant que du texte sont uniquement autorisées afin d'indiquer la présence d'un placement de produit rémunéré dans les vidéos en contenant.

Les images statiques de démarrage comprenant des images, y compris le logo du sponsor et des marques de produits, sont interdites, sauf si le sponsor rachète l'ensemble du média Google pour le contenu du partenaire

Voilà qui est clair !