Twitter surprend son écosystème en fermant le robinet de ses Tweets - Arobasenet.com

Twitter surprend son écosystème en fermant le robinet de ses Tweets

Twitter vient de prendre une décision radicale qui lui permet d’avoir dorénavant le contrôle total sur son Firehose, c’est à dire l’ensemble des données brutes constituées par les Tweets.

Il y a plus de deux ans, une telle mesure avait été prise par Twitter afin de n’accorder l’accès à son Firehose qu’à des partenaires dûment certifiés dont DataShift, NTT Data et Gnip.

Twitter ferme le Firehose de ses Tweets

Les données du Firehose étaient donc quand même encore accessibles à des applications tierces via les revendeurs autorisés que sont Gnip qu’il a récemment rachété, DataShift et NTT Data.

Mais voilà que dans un post récent sur le blog officiel de Gnip, Twitter annonce qu’il ne donnera plus accès aux revendeurs certifiés et qu’il privilégiera désormais une relation directe avec les clients finaux de ces mêmes revendeurs certifiés.

Et ce, à compter du mois d’Août 2015.

En d’autres termes, il va retirer le certificat de revente accordé à DataShift et NTT Data, qui, comme Gnip, sont des sociétés spécialisées dans le Social Analyst et aident donc les entreprises à mieux comprendre le comportement et la démographie des utilisateurs de Twitter et bien d’autres réseaux sociaux.

Des analyses qui sont très prisées par les annonceurs.

En fermant ainsi le robinet de ses Tweets, sans doute que Twitter espère ainsi récupérer la clientèle de DataShift et NTT Data (des milliers de clients à travers le monde) qui devront alors passer par Gnip, l’entreprise maison, pour avoir accès à des données analysées.

D’ailleurs Twitter invite tous les clients de ces 2 autres entreprises à les contacter direcement pour continuer à avoir accès à son Firehose.


Car, avec DataShift et NTT comme intermédiares, Twitter ne recevait, semble-t-il, que 20% de ce qui était facturé par ces 2 entreprises à leurs clientèles. Or, l’argent étant le nerf de la guerre et Twitter ayant besoin d’en gagner davantage, il en gagnera certainement plus sans ces deux intermédiaires.

Et il en sera toujours ainsi quand on fait partie d’un écosystème…