Google My Business : Les brevets de Google pour identifier les fausses entreprises locales - Arobasenet.com

Google My Business : Les brevets de Google pour identifier les fausses entreprises locales



Google a récemment suspendu son outil Map Maker à la suite de la publication de photos inappropriées dans Google Maps. 

Et ce, avant de supprimer les liens de Google Maps pointant vers les pages Google My Business en raison de spams importants.

Ainsi, afin de supprimer les fausses entreprises locales de ses pages My Business, Google semble décider à accentuer les contrôles.


Google My Business


Pour augmenter l’efficacité de ses actions de contrôle, il vient de déposer deux brevets à même de lui permettre de détecter automatiquement les fausses entreprises locales présentes dans Google Maps. Mais, pas que.

Car, ses deux brevets devraient lui permettre de mieux lutter contre le spam qui serait plus le fait soit des entreprises fermées ou ayant déménagé, soit des entreprises fictives.

Détection de spam à partir de Street View (photos)


Le premier brevet de Google porté à la connaissance du public est intitulé “Systèmes et procédés de mise en corrélation des renseignements commerciaux pour déterminer le Spam, les entreprises fermées et signaux de classement”.

Grâce à ce brevet, des systèmes et procédés seront mis en place pour déterminer si les informations fournies par une entreprise locale donnée sont du spam ou proviennent d’une entreprise fermée ou fictive.

Par exemple, dit ce brevet, un système (algorithme, NDLR) reçoit une fiche d'entreprise. La fiche d'entreprise contient une géolocalisation et le nom d'une entreprise. Le système reçoit également une ou plusieurs images de devanture (rue) associées à un objet géographique qui est à ou proche de la même géolocalisation que la fiche d'entreprise.

Le système détermine alors si la fiche d'entreprise est un spam ou si l’entreprise est fermée ou fictive sur la base des images du niveau de la rue (façades ou devantures) reçues en déterminant si l'objet géographique est l'entreprise elle-même ou, après analyse, si l'entreprise associée à la fiche apparaît dans l’une des images du niveau de la rue.

Bref, ce brevet vise à détecter le spam et les entreprises fermées ou fictives dans Google Maps en s’appuyant sur Google Street View, et donc en comparant des données visuelles (images) d’une fiche d’entreprise locale avec les données d’une autre fiche au même lieu mais déjà vérifiée et donc crédible.

Google considère en effet que les fausses informations d’entreprises peuvent avoir un impact négatif sur les utilisateurs de Google parce que ces informations locales erronées peuvent s’afficher dans les résultats de recherche de Google Maps et dans ceux de Google Search lors de recherche locale.

Selon Bill Slawski qui relaie l’information, ce brevet de Google va utiliser quelque chose que Google appelle “Viewcodes”, afin de classer les fiches d'entreprises les unes par rapport aux autres et décider quelles entreprises présentéer lors de l’affichage des résultats sur une carte.

Comment Google va-t-il déterminer si une fiche d’entreprise est valide ?



1) Au départ, Google reçoit une fiche d’entreprise contenant des informations de géolocalisation et le nom de l’entreprise.

2) Une image associée à l'objet géographique initialement associée à la fiche d'entreprise peut être également reçue via un véhicule dans la rue (Voiture Street View, NDLR). Les images pouvant contenir des informations intégrées telles que la géolocalisation, la date, l’heure.



Brevet Google My Business


3) L’objet géographique peut être vérifié pour voir si il est réellement associé à l'entreprise, en comparant les informations de géolocalisation de la fiche d’entreprise avec les informations de localisation de l'image de l'entreprise.

4) Si la fiche d'entreprise n'est pas associée avec les informations de localisation de l'image, la fiche d'entreprise peut être considérée comme du spam ou une entreprise fermée ou fictive.





Ce brevet de Google a sans doute un rapport avec son projet SideWalk récemment révélé et qui consiste à cartographier tous les espaces urbains et à identifier tous les objets et bâtiments des rues.

Selon le second brevet publié pour lutter contre les fausses déclarations d’entreprises dans Google My Business, et donc dans Google Maps, en cas de doute, Google peut demander à une entreprise de prendre des photos de la devanture de son établissement pour les lui envoyer.

Ces photos seront analysées pour extraire les données intégrées afin de les comparer avec les informations de la page My Business de l’entreprise.

L’extraction des données (date, géolocalisation avec lattitue et longitude du lieu, heure) se fera à l’aide du système de reconnaissance d’image (description détaillée du bâtiment) récemment révélé par Google.

Le nettoyage des pages Google My Business va donc s’accentuer dans les semaines à venir. Déjà, si votre page Google+ locale est inactive depuis un certain temps, Google peut la supprimer.

Mais, maintenant, il va passer à une autre phase qui fera beaucoup de dégâts mais entraînera la visibilité des vraies entreprises locales qui ne font pas de spam.