Les backlinks et le contenu ont une forte corrélation avec le classement Google - Arobasenet.com

  

Les backlinks et le contenu ont une forte corrélation avec le classement Google



Plus d’un million de résultats de recherche de Google ont été étudiés dans le but de trouver des facteurs communs de référencement entre les premiers contenus.


Cette étude menée par Backlinko.com a permis de découvrir des points communs entre tous les premiers résultats et surtout leur corrélation avec leur classement élevé sur la première page de résultats de Google.

Bien évidemment, l’une des plus grandes corrélations avec les contenus les plus performants concerne les backlinks. Non seulement le nombre de liens obtenus importent, mais c’est surtout le nombre de noms de domaine et l'autorité de ces noms de domaine qui les envoient qui comptent le plus.

Et, à la fois le nombre et la qualité des liens ont montré dans cette étude une corrélation positive partielle avec la position globale au sein de Google.

Images via Backlinko.com

Un autre aspect intéressant de cette étude a porté sur le contenu et les pages qui sont classées dans le haut des résultats de Google Search. Backlinko s’est focalisé à la fois sur l’autorité du sujet et la taille ou longueur du contenu et leur impact sur le classement.

Il estime alors qu’il y a aussi une corrélation positive partielle entre le leur référencement élevé et à la fois l'autorité estimée et la longueur du contenu.

Fondamentalement, les contenus assez haut placés avaient, dans cette analyse, une haute autorité estimée et étaient probablement complets et compréhensifs par nature. Pour mesurer la compréhension des contenus, Backlinko a analysé l’ensemble des mots des contenus pour les comparer à leur position actuelle dans les SERP.



Voici les points clés de cette étude :


  • Les backlinks restent un facteur extrêmement important du classement Google. Backlinko a trouvé que le nombre de noms de domaine pointant un lien vers une page a une corrélation forte avec le ranking plus que tout autre facteur.

  • Les données de l’étude montrent aussi que l’autorité générale des liens d’un site avait aussi une corrélation très forte avec les classements élevés.

  • L’étude révèle aussi que les contenus jugés “thématiquement pertinents” surclassent les contenus qui ne couvrent pas en profondeur un sujet. Par conséquent, publier des contenus centrés sur un seul sujet peut aider à avoir de très bons classements.

  • L’étude a révélé que le contenu plus long tend à bien à se classer dans les résultats de recherche Google. Les résultats de la première page de Google contiennent en moyenne 1.890 mots.

  • Le HTTPS a de plus en plus une forte corrélation avec le classement sur la première page de résultats de Google. Ce qui n’est plus une surprise depuis que Google a confirmé que l’hébergement sécurisé HTTPS était un signal de classement.

  • Malgré le buzz autour du balisage Schema.org, les données de l’étude montrent que son utilisation n’est pas encore en corrélation avec les meilleures positions.

  • Le contenu avec au moins une image performe largement mieux que le contenu sans aucune image. Et ce, sans pour autant pouvoir dire que des images additionnelles influencent le ranking.

  • L’étude trouve qu’il y a une toute petite relation entre l’optimisation des mots clés de la balise title et le classement. Cette corrélation a été significativement plus faible que prévue, ce qui pourrait refléter le passage de Google à la recherche sémantique.

  • La vitesse de chargement du contenu est important. Les pages qui se chargent très vite sont mieux classées que les sites lents.


  • Le taux de rebond bas est associé avec le classement élevé.