Après la Quality Update, Google met à jour ses Consignes SEO aux webmasters - Arobasenet.com

  

Après la Quality Update, Google met à jour ses Consignes SEO aux webmasters



Le dernier lancement de la Quality Update a provoqué de nombreux changements dans les positions sur Google Search, tant cette mise à jour s’intéressait au coeur même de l’algorithme de Google.

Consignes SEO aux webmasters

Il était donc normal, passée cette mise à jour, que Google traduise l’essentiel de la Quality Update dans ses consignes aux webmasters, de sorte que les pratiques SEO de ces derniers correspondent désormais à ses nouvelles attentes, ou plutôt exigences.

C’est ce que vient de faire Google en relookant l’interface de la page des Consignes aux webmasters et surtout, en modifiant certains passages pour introduire des exigences de qualité à tous les niveaux : de la conception d’un site à sa gestion en passant par son optimisation.

Ainsi, certains passages ont été modifiés, d’autres sont restés intacts et des ajouts supplémentaires ont été apportés.

Introduction

D’entrée de jeu, dans la nouvelle page des consignes SEO aux webmasters, Google dit désormais en introduction :
“En suivant les consignes d'ordre général ci-dessous, vous permettrez à Google de trouver, d'indexer et de classer votre site.
Nous vous suggérons de lire attentivement nos consignes relatives à la qualité ci-dessous.”
Alors que dans l’ancienne version, Google disait en introduction :
”En suivant les consignes ci-dessous, vous nous permettrez de trouver, d'indexer et de classer plus facilement votre site.
Même si vous décidez de ne pas suivre tous ces conseils, nous vous suggérons de lire attentivement nos consignes relatives à la qualité.”
Et Google ajoute ceci dans sa nouvelle section “Consignes d’ordre général” :
Veillez à ce que nous puissions accéder à toutes les pages du site depuis un lien situé sur une autre page accessible. Le lien référent doit contenir du texte ou, pour les images, un attribut alt adapté à la page cible.
Or, dans l’ancienne version, il disait :
“Hiérarchisez clairement le contenu de vos pages et créez des liens textuels pertinents. Chaque page doit être accessible à partir d'au moins un lien textuel statique.”
Est-ce que cela signifie que Google prend ce texte de l’attribut ALT de l’image en compte lors du classement lorsque l'image est utilisée comme lien vers une autre page ? Tout porte à le croire.

On remarquera qu’au point “Limitez le nombre de liens par page” des consignes d’ordre général, Google a ajouté entre parenthèses (quelques milliers tout au plus). Il n’y a donc en fait plus de limitation du nombre de liens par page.

Sitemaps et plan du site :

Google dit dans sa nouvelle version :
"Fournissez un fichier sitemap avec des liens qui redirigent vers les pages importantes de votre site, ainsi qu'une page comportant une liste lisible (non codée) de liens vers ces pages. On l'appelle parfois index de site ou page de plan du site." 
Google ne recommande plus uniquement un fichier sitemap au format XML pour les robots, mais aussi une version sous forme de fichier HTML pour les humains visitant le site.

Robots.txt

Google recommande aussi, en ce qui concerne l’usage du fichier robots.txt :
“Utilisez le fichier robots.txt sur votre serveur Web pour gérer le traitement de votre site en empêchant l'exploration d'espaces infinis tels que les pages de résultats de recherche. Veillez à maintenir votre fichier robots.txt à jour.”
Curieusement, le passage ci-dessous a été supprimé :
“ Vérifiez que ce fichier est adapté à votre site, faute de quoi vous risquez de bloquer l'accès de notre robot d'exploration Googlebot.”
Googlebot et les images :

Auparavant, les consignes aux webmasters mettaient en garde contre l’inclusion de texte dans les images et recommandaient de faire usage de l’attribut ALT :
“Pour présenter les éléments les plus importants de votre site (noms, contenu, liens, etc.), utilisez du texte plutôt que des éléments graphiques. En effet, notre robot d'exploration ne reconnaît pas les informations contenues dans les éléments graphiques. Si vous devez utiliser des images pour du contenu textuel, pensez à utiliser des attributs ALT afin d'inclure une brève description.”
Aujourd’hui Google dit :
“Pour présenter les éléments les plus importants de votre site (noms, contenu, liens, etc.), utilisez du texte plutôt que des éléments graphiques. Si vous devez utiliser des images pour du contenu textuel, utilisez l'attribut alt afin d'inclure une brève description.”
Google a donc supprimé le passage “ notre robot d'exploration ne reconnaît pas les informations contenues dans les éléments graphiques”. Ce qui est très important et à prendre en compte. Car, cela signifie que Google sait maintenant lire le texte présent dans une image.

Visibilité du contenu par défaut :

Google déclare maintenant :
“Rendez visible par défaut le contenu important de votre site. Google peut explorer le contenu HTML caché à l'intérieur des éléments de navigation, tels que les onglets ou les sections à développer, mais nous considérons que ce contenu est moins accessible par les internautes. Vos informations les plus importantes devraient donc être visibles dans l'affichage de la page par défaut.”
Cela ne devrait pas être une surprise pour les référenceurs, mais c'est certainement une tendance croissante chez certains concepteurs de sites qui masquent le contenu qui ne peut être visible qu’après un clic supplémentaire pour le déployer.

Du Nofollow pour les publicités :
“Dans la mesure du possible, faites en sorte que les liens publicitaires sur vos pages n'influent pas sur le classement de votre site dans les moteurs de recherche. Utilisez par exemple un fichier robots.txt ou un attribut rel="nofollow" pour empêcher les robots d'exploration de suivre les liens publicitaires.”
Le passage qui suit a été supprimé : “Par exemple, l'exploration de nos annonces AdSense et de nos liens DoubleClick est bloquée par un fichier robots.txt.”

Bref, voici le récapitulatif de la nouvelle version des Consignes aux webmasters relatives à la qualité à retenir :

Évitez les techniques suivantes qui peuvent entraîner des pénalités :

  • Contenu généré automatiquement

  • Participation à des systèmes de liens

  • Création de pages qui ne présentent que peu ou pas de contenu original

  • Techniques de dissimulation (cloaking)

  • Redirections trompeuses

  • Texte ou liens cachés

  • Pages satellites

  • Contenu détourné

  • Participation à des programmes d'affiliation qui n'offrent que peu de valeur ajoutée

  • Accumulation de mots clés non pertinents sur les pages

  • Création de pages au comportement malveillant, de type hameçonnage ou installation de virus, de chevaux de Troie ou d'autres programmes malveillants

  • Utilisation abusive du balisage associé aux extraits enrichis

  • Envoi de requêtes automatiques à Google


Adoptez les bonnes pratiques, telles que celles mentionnées ci-dessous :

  • Vérifiez régulièrement que votre site n'est pas piraté, et supprimez tout contenu infecté dès qu'il s'affiche.

  • Supprimez le spam généré par les utilisateurs sur votre site (les forums et spamco, NDLR), et adoptez des techniques qui permettent d'empêcher la génération de ce type de spam.