Twitter : Une fuite des données révèle une chute de 50% du nombre de Tweets - Arobasenet.com

  

Twitter : Une fuite des données révèle une chute de 50% du nombre de Tweets



Le nombre de Tweets postés chaque jour par les utilisateurs de Twitter aurait chuté de 50% depuis son pic d’Août 2014, selon un échantillon des données de l’API Twitter.

Twitter logo

L’API (Application Programming Interface) est la porte d’accès par laquelle les autres applications accèdent à Twitter pour faire fonctionner leurs applications ensemble, de façon synchronisée.

Ce sont donc ces données qui ont été transmises à Business Insider par un développeur d’application qui suit (tracking) les activités de Twitter depuis 2013.

Les Tweets postés par jour ont connu un pic en Août 2014 avec un chiffre jamais atteint de 661 millions de Tweets en une journée, selon la source de la fuite.

Seulement voilà, en Janvier 2016, il y a eu en moyenne 303 millions de Tweets par jour, durant tout le mois.

Images via BusinessInsider.com

Bien entendu, Twitter, tout en refusant d’apporter des chiffres, déclare à Business Insider que ”ces chiffres sont erronés”.

Qu’ils soient exacts ou non, les chiffres pourraient être un problème pour Twitter. Il s'agit ici des données que les développeurs d'applications voient lorsqu'ils récupèrent des échantillons d' un ensemble de données de Twitter pour mesurer l'activité sur la plateforme.

Si ces données étaient exactes, cela pourrait laisser penser que les gens utilisent la plateforme moins fréquemment qu’auparavant.

Si elles ne sont pas exactes, cela pourrait alors laisser penser que l'activité que les développeurs voient sur Twitter est un guide trompeur quant à ce qui se passe réellement. Ce qui n’est pas utile pour les développeurs.

Cependant, ce qu’on sait, c’est que Twitter connaît un problème de croissance du nombre d’utilisateurs depuis un certain temps avec une stagnation aux alentours de 320 millions d’utilisateurs actifs mensuels, selon Twitter.

En outre, selon BusinessInsider.com, Twitter a cessé de publier son rapport d’estimation des utilisateurs concernant les ”applications tierces” qui peuvent avoir automatiquement contacté les serveurs pour des mises à jour régulières, sans toute autre action initiée par un utilisateur identifiable.

Twitter n'aurait pas mis à jour cette estimation depuis Décembre 2014, rendant plus difficile d'estimer quelle est la part de la base d'utilisateurs de Twitter n'est pas utilisée par un être humain et donc serait le fait d’un robot.

Ainsi, les sources de Business Insider suspectent Twitter de n’avoir retenu sur son réseau social que le noyau dur des utilisateurs professionnels, tels que les médias professionnels, les politiciens et les marketeurs, après avoir perdu une grande partie des jeunes qui tweetaient beaucoup à leurs amis.

Les plus jeunes utilisateurs généraient deux à trois fois plus de Tweets que les utilisateurs les plus âgés, estime la source. Ces jeunes gens sont allés vers des des applications concurrentes à Twitter telles que Snapchat et Instagram. D’ailleurs, le nombre d’utilisateurs actifs de ces 2 applications concurrentes citées dépassent désormais Twitter en termes d’utilisateurs actifs mensuels, depuis ces deux dernières années.

L’exclusion des bots et des fakes…


Il est vrai que ces derniers temps, Twitter a intensifié la lutte contre les faux profils et autres bots qui tweetent automatiquement. Cette lutte accrue contre les robots et surtout les spams pourrait expliquer en partie la chute possible du volume de Tweets par jour.

De façon générale, les données montrent que le nombre d'utilisateurs actifs sur Twitter est stable depuis deux ans. Twitter a signalé publiquement des tendances similaires dans ses statistiques, mais la définition de la société des “utilisateurs actifs par mois” comptabilise aussi les utilisateurs dont la seule activité sur l'application est effectuée via une autre application qui arrive à faire un ping de Twitter pour une mise à jour, sans aucune intervention humaine.

D’autre part, les données consultées par Business Insider montrent que le problème de longue date des utilisateurs qui s’inscrivent au service et puis l’abandonnent n’a pas disparu.

L'univers total des comptes Twitter serait approximativement de 1,6 milliard. Sur ce total, la grande majorité est silencieuse, ne tweete jamais, utilise Twitter en mode passif (lecture uniquement) ou sont les robots collecteurs de mails, estime la source.

Le développeur d’applications à l’origine de cette fuite d’information (leak) explique sa méthodologie : “Il a pris un échantillon de 100.000 comptes Twitter pour créer chaque point de données. Les données décrivent le nombre total de comptes existants, le nombre de comptes actifs, le nombre de nouveaux comptes créés et le nombre de comptes qui tweetent actuellement.”

Alors que Twitter prétend qu’il a jusqu'à 320 millions d'utilisateurs actifs par mois, les données de la source qui montrent les utilisateurs actifs ( personnes qui tweetent effectivement ou créent de nouveaux comptes sur une période de 30 jours) se situent aux alentours de 130 millions. Soit moins de la moitié du nombre d’utilisateurs actifs officiel.

Cet écart entre les deux chiffres pourrait s’expliquer en partie par le fait que Twitter compte comme “actif” n'importe quel utilisateur qui s’est connecté au cours de la période de 30 jours, alors que la source du “leak” compte uniquement les utilisateurs qui sont connectés et effectuent une action.

Voici les mêmes données que ci-dessus, mais cette fois en incluant l'univers total des comptes existants :



La source du leak, dont on ne connaît pas l’identité (il ne va pas mettre ses applis en danger !) estime que la majorité des comptes abandonnés sont probablement des spambots. Il existe encore un écosystème d’entreprises qui vendent des faux profils Twitter et génèrent des spams pour donner l’illusion que ces fakes sont des vrais qui sont actifs.

Certes, Twitter prend des mesures pour supprimer ces faux comptes, mais il lui sera difficile d'éradiquer totalement le phénomène.

A chacun de se faire maintenant sa propre opinion.