La CNIL donne 3 mois à Facebook pour stopper le tracking des utilisateurs non-membres - Arobasenet.com

  

La CNIL donne 3 mois à Facebook pour stopper le tracking des utilisateurs non-membres




La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) intime à Facebook l'ordre d’arrêter le suivi (tracking) des activités web des utilisateurs non-inscrits sans leur consentement.

La CNIL donne 3 mois à Facebook

De même, il ordonne à Facebook d’arrêter de transférer les données personnelles des utilisateurs aux Etats-Unis. Tout comme la Russie l’a récemment ordonné à plusieurs géants du Net.

La CNIL met donc publiquement en demeure Facebook de se conformer, dans un délai de trois mois, à la loi Informatique et Libertés, emboîtant ainsi le pas à la Belgique.

Cette mise en demeure est, de mémoire, la première action significative importante prise à l’encontre d’une société qui aurait pour habitude de transférer des données à caractère personnel aux Etats-Unis.

La CNIL déclare dans son réquisitoire avoir “constaté que le site Facebook est en mesure de suivre la navigation des internautes, à leur insu, sur des sites tiers alors même qu’ils ne disposent pas de compte Facebook."

En effet, selon la CNIL, le site dépose un cookie sur le terminal de chaque internaute qui visite une page Facebook publique, sans l’en informer (pages d’un événement public ou d’un ami par exemple). Ce cookie permet alors à Facebook d’identifier tous les sites internet sur lesquels cet internaute se rend dès lors qu’ils contiennent un bouton FacebookJ’aime » ou « Se connecter » par exemple).

Lisez l'article comment Facebook vous suit sur la Toile.

D’autre part, poursuit la CNIL, il apparaît que Facebook ne recueille pas le consentement exprès des internautes lors de la collecte et du traitement des données relatives à leurs opinions politiques, ou religieuses, et à leur orientation sexuelle. De même, aucune information n’est délivrée aux internautes sur leurs droits et sur l’utilisation qui sera faite de leurs données sur le formulaire d’inscription au service.

Sans oublier le fait que Facebook déposerait sur l’ordinateur des internautes des cookies à finalité publicitaire, sans les en avoir au préalable correctement informés ni avoir recueilli leur consentement.

C’est pourquoi la Présidente de la CNIL a donc décidé de mettre en demeure les sociétés Facebook Inc. et Facebook Ireland de se conformer à la loi dans un délai de 3 mois.