Google : Doit-on désavouer les backlinks provenant d'un site piraté ? - Arobasenet.com

Google : Doit-on désavouer les backlinks provenant d'un site piraté ?


A partir des résultats de recherche de Google ou via un logiciel anti-virus, l’utilisateur peut voir s’afficher une alerte lui signifiant que le site qu’il s’apprête à visiter est dangereux.

Google : Doit-on désavouer les backlinks provenant d'un site piraté ?

Toutefois, tous les propriétaires de sites qui ont reçu des liens entrants de ces sites déclarés dangereux ou piratés ne savent pas que certains de leurs backlinks proviennent de sites piratés.

Sauf, bien entendu, s’ils visitent eux-mêmes un jour ce site et que Google ou leur logiciel anti-virus le leur notifie. Encore faut-il se souvenir qu'on a reçu un lien de ce site...

D’où l'intérêt de cette question posée à John Mueller lors d’un Hangout :
“Si un site identifié comme piraté par Google s’affiche comme étant un lien (domaine.com, par exemple) dans Google Search Console, devons-nous ou pas le désavouer ? Ou bien Google n’en prend pas automatiquement compte ? Si nous devons le faire, comment pouvons-nous les identifier tous ?”
Voici la réponse de John Mueller (vidéo 17:39) :
“Pour l’essentiel, si nous trouvons que le site a été piraté de sorte qu’il intègre des liens d’un hacker (pour faire du netlinking pour d'autres sites de type viagra et autres, NDLR), alors nous allons probablement ignorer ces liens.

Donc, vous n'avez certainement pas besoin de vérifier chacun de vos liens et dire “oh celui-ci a été piraté, celui-là est bon”, avant de les désavouer individuellement. C'est quelque chose qu'il ne faut vraiment pas faire.”
Pour ma part, car c’est souvent le cas, si le webmaster du site ne visite pas souvent ses notifications dans sa Search Console, il faut le prévenir qu’il a été piraté afin qu’il puisse faire le nécessaire. Ainsi, si vous avez reçu un backlink de lui, vous n’aurez pas à le désavouer.

Je pense qu’il faut agir ainsi, surtout si ce lien entrant a été envoyé par un site d’autorité avant qu’il ne soit piraté à son insu. Et ça peut arriver à n’importe quel site, petit ou grand. Alors vaut mieux sauver, si possible, votre lien entrant que de le voir disparaître.

Une autre question a été posée à John Mueller, pour cette fois savoir ce qu’il faut faire pour un site piraté avec une injection de virus.

Réponse de John Mueller :

“Je ne m'inquiéterais pas vraiment à ce sujet. Dans un tel cas qui concerne les logiciels malveillants, et c'est quelque chose qui, même de notre point de vue, reste quelque chose de temporaire. Ce n’est donc pas un mauvais signal que ce site piraté pointe un lien vers votre site.

En ce sens que si ce lien spécifique de ce site vers votre site est quelque chose que vous avez placé là vous-même, là c’est problématique. Par contre s’il a été piraté et qu’il héberge un malware, ce n'est pas quelque chose dont il faudrait vraiment s'inquiéter en ce qui concerne les liens vers votre site."
John Mueller poursuit sa réponse en expliquant que cela ne fait pas sens que de vouloir supprimer ou désavouer un backlink parce qu’un site de bonne réputation se retrouve infecté par des logiciels malveillants à son insu.

Certes, dit-il, c’est logique d’un point de vue de la facilité d’utilisation, mais ce n’est pas un problème pour lequel Google dira que c’est un facteur de qualité de la recherche pour juger votre site en fonction des sites dont vous recevez des liens. Alors, il fait quoi le Penguin ?

Ainsi, selon John Mueller, Google ne tient pas compte des liens des sites piratés avec des logiciels malveillants. Croisons les doigts...