Adwords : Les conséquences de la réduction de la publicité dans les résultats - Arobasenet.com

  

Adwords : Les conséquences de la réduction de la publicité dans les résultats


La décision de Google de supprimer les liens commerciaux Adwords dans la colonne de droite de ses pages de résultats et surtout d’afficher 4 publicités Adwords tout en haut de la page de résultats est désormais effective pour tout le monde.

Google Adwords

Cette décision ayant été confirmée, de nombreuses questions restent en suspens et méritent qu’on s’y attarde un tant soit peu.

Car, de nombreux marketeurs et de nombreuses entreprises, de toutes tailles, se demandent ce que ce nouveau Adwords leur réserve particulièrement. C’est ce que nous allons tenter d’éclaircir ci-dessous.


Une décision permanente ?

Google a testé cette nouvelle interface de ses pages de résultats sans aucun Adwords à droite des résultats et aussi avec jusqu’à 4 (pour les termes de recherches très concurrentiels) depuis au moins 3 années.

S’il a finalement validé et déployé cette nouvelle interface pour se rapprocher de l’interface mobile actuelle, c’est qu’il y trouve réellement son compte en termes de revenus publicitaires. Par conséquent, ce déploiement peut être considéré comme étant définitif et permanent.

La suppression des annonces dans la colonne de droite s’applique désormais à tous les internautes, quelle que soit leur localisation.

Toutefois, précisons que cette décision affecte essentiellement les requêtes lancées uniquement via les ordinateurs.


Alors, plus jamais de pubs dans la colonne de droite ?

En principe. Sauf dans deux cas particuliers :

  • Pour des requêtes faisant référence à une recherche de produits vendus chez des détaillants, Google affichera dans la sidebar de droite des publicités de produits via Google Shopping.

  • Pour des requêtes faisant référence à une recherche de lieux, de personnes et d'événements, et pour lesquelles Google apporte des réponses directes via son panneau Knowledge Graph dans la sidebar de droite, il pourra afficher des publicités à l’intérieur dudit Knowledge Graph.


Combien d’annonces Adwords dans les SERPs ?

Dans la généralité, Google diffusera, tout au début de ses pages de résultats, 3 annonces Adwords pour toutes les requêtes.

Cependant, pour les “requêtes très commerciales et très concurrentielles” (assurances, hôtels, mode, luxe, etc) , Google peut afficher jusqu'à 4 annonces textuelles.



En outre, après la suppression de la publicité dans la barre de droite, il y aura maintenant une section de 3 annonces publicitaires à la fin des résultats organiques (voir image ci-dessous).

Et, contrairement à ce que j’avais dit auparavant, juste en dessous de ces 3 dernières publicités Adwords, Google conserve, comme le montre aussi l’image ci-dessous, la section “Recherches associées à”.

Au final, Google Adwords affichera désormais entre 6 (en temps normal) et 7 (requêtes très commerciales) publicités textuelles sur les pages de résultats de Google contre 11 auparavant.




Quel impact sur la visibilité des résultats organiques ?

Le premier constat, c’est que le premier résultat organique, en fonction bien sûr de la taille des écrans, reste un peu visible (titre et lien vert). Mais, même avec le label “Annonce” sur fond jaune, on peut parier que ces liens commerciaux Adwords vont générer une grande partie des taux de clics.

Bien entendu, pour des requêtes affichant 3 publicités en haut des résultats, il y aura au moins 2 résultats organiques qui seront visibles.

Au fond, les résultats organiques vont aussi connaître des moments difficiles dans les temps à venir tant en termes de visibilité qu’en termes de clics.


Les coûts par clic (CPC) vont-ils augmenter ?

Dans l’immédiat, puisque nous n’en sommes qu’à son lancement, on ne peut affirmer une envolée du coût par clic des publicités Adwords. Toutefois, les principes fondamentaux de l'offre et de la demande laissent à penser que les CPC vont augmenter.

Vu que le nombre d’annonces affichées a été réduit de 11 à 6 et que le nombre d’annonceurs actuels reste encore le même, il y aura forcément beaucoup d’appelés et très peu d’élus.

Cela fera que la la moyenne des enchères va augmenter de manière significative pour les annonceurs Adwords. C'est juste une spéculation à ce stade, mais c'est un scénario très probable.

Et dans un tel scénario, ce sont encore les petites et moyennes entreprises qui risquent de “trinquer” et pourraient sortir du jeu des publicités via Google Adwords. Les grandes entreprises aux grands moyens financiers trouvent là une occasion d’écarter toutes ces petites entreprises qui ne pourront pas suivre l’envolée considérable des enchères qui leur sera imposée.

Il ne restera à ces TPE-PME que d’avoir recours aux sites Adsense qui connaîtront eux aussi, par l’effet des vases communicants, une augmentation significative des CPC.

Google trouvant là aussi une occasion de remotiver les sites participants au programme Adsense qui se plaignent depuis un certain temps de voir leurs revenus baisser en raison de la chute des CPC.

Finalement, être visible sur Google va coûter cher ! Que ce soit pour le référencement payant (Adwords) que pour le référencement organique avec des agences et référenceurs qui vont aussi voir beaucoup de travail affluer.

Toutes ces petites entreprises qui ne s’occupaient pas du SEO naturel mais qui ne pourront plus suivre la cadence des CPC de plus en plus élevés vont commencer à faire de plus en plus appel aux référenceurs qui risquent eux aussi de facturer plus que d’habitude. Question d’offres et de demandes...