Et si les liens sortants boostaient aussi le référencement sur Google ? - Arobasenet.com

  

Et si les liens sortants boostaient aussi le référencement sur Google ?


Dès lors qu’il s’agit de référencement sur Google, les liens, qu’ils soient sortants ou entrants, constituent le nerf de la guerre.

Et si les liens sortants boostaient aussi le référencement ?


Et le fait qu’il existe un algorithme de pénalité dénommé Google Penguin confirme ce qui a été écrit en introduction.

Dans le domaine du SEO, il y a divers mythes et fables dont la grande majorité est sans fondement, jamais testée ni démontrée.

Toutefois, un fait reconnu et couramment observé est que les liens entrants ou backlinks peuvent avoir un impact positif, aussi bien que des effets négatifs (NSEO), sur l'autorité d’un site web, et donc sur son classement sur Google.

Dans ce cas, étant donné que les liens sortants de votre site sont complètement sous votre contrôle, contrairement aux liens entrants, il est logique que Google vous pénalise s'il estime que vous participez à des systèmes et fermes de liens conçus pour manipuler le classement des sites Web tiers.

En fait, ils ont une pénalité manuelle spécialement conçue pour ce type de liens sortants.

Tout ceci est bien vrai, mais la seule question dont nous n’avons aucune certitude est de savoir si les algorithmes de Google jugent un lien sortant, un lien en dofollow, pointant vers une source fiable et d'autorité dans le cadre d'un article de la même thématique en le prenant en compte comme constituant un signal positif de classement pour Google.

Jusqu’ici, c’est John Mueller qui avait déclaré ,en Septembre 2015, que les liens sortants n’apportaient aucun boost supplémentaire dans le classement des sites sur les pages de résultats.

Et pourtant, de nombreux référenceurs pensent encore aujourd’hui qu’un lien pointant vers une source d’autorité, dans une même thématique qu’un article, apporte à ce dernier un coup de pouce supplémentaire dans les SERPs.

Doù l’intérêt de cette étude menée par l’agence Reboot Online pour démontrer si oui ou non un lien sortant est aussi un facteur de classement sur Google, contrairement à ce que dit John Mueller.

Méthodologie


eBook SEO à télécharger
Afin de prouver que les liens sortants améliorent le référencement sur Google, Reboot Online a inventé un nouveau mot : "Phylandocic", qui, au moment du test, renvoyait une page “Aucun document ne correspond aux termes de recherche spécifiés” sur Google.

Ensuite, ils ont créé 10 sites avec 300 articles contenant le mot clé “Phylandocic” précédemment inventé.

Les articles ont des structures identiques, ainsi que la même longueur de texte. Les mots clés étaient placés pratiquement aux mêmes endroits dans tous les articles afin que tout reste cohérent autant que possible.

Le nombre de mentions des mots clés suivis était identique sur l'ensemble des sites. Tous les sites partageaient aussi le même code source mais étaient légèrement différents via des changements dans le fichier CSS.

5 sites sur les 10 contenaient 3 liens sortants vers des sites de très haute autorité tels que l'Université d'Oxford, l’Université de Cambridge et l'Institut de Recherche de Génome

Les deux premiers liens sortants contenant l'URL de ces sites de haute autorité comme ancre de lien. Le troisième lien vers l'Institut de Recherche de Génome contenait le terme inventé “Phylandocic” comme ancre.

Lien vers l’Université d'Oxford :
<a href="http://www.ox.ac.uk/">http://www.ox.ac.uk/</a>

Lien vers l’Université de Cambridge:
<a href="https://www.cam.ac.uk/">https://www.cam.ac.uk/</a>

Phylandocic :
<a href="http://www.genome.gov/19516567">Phylandocic</a>

Le raisonnement est simple. Ils ont voulu voir si l'amélioration du classement affecte uniquement le mot clé dans l'ancre du lien sortant.

De la même manière qu'un texte d'ancre dans un lien entrant aurait un effet positif sur ce mot clé dans les SERPS ou si des signaux positifs provenant des liens sortants vers sites d’autorité influent sur le contenu de la page dans son ensemble.

Et avec un autre mot de test qui n'est pas un lien hypertexte, ils essaient de comparer pour voir s'il y a une différence d’impact entre le lien et le mot-clé non lié.

Conclusion


Pour Reboot Online, les résultats sont clairs. Ainsi, ils estiment que les liens pertinents pointant vers des sites d’autorité sont pris en compte dans les algorithmes de classement de Google et ont un impact sur le classement du contenu.

Cette expérimentation qui a été réalisée l’a été pendant 5 mois (jusqu’au 21 Février 2016).

Les données qu’ils ont accumulées durant cette période seraient considérables et tendraient, après analyse, à démontrer via un graphique (que vous pouvez voir ici) que les liens sortants ont un impact (quelconque) sur le classement du contenu.



Reboot Online précise qu’il ne sait pas et qu’il ne peut pas en l’état affirmer que les liens sortants envoyés vers des sites d’autorité peuvent constituer un facteur de référencement sur Google. Mais, selon eux, ces liens sortants peuvent avoir un impact positif pour un contenu s’ils sont utilisés correctement.

Comme le montre le Tweet ci-dessous, Rand Fishkin de chez Moz livre lui aussi sa conclusion selon laquelle "pointer des liens vers de bons sites est presque certainement un net avantage sur la façon dont Google va considérer vos pages".
A chacun de se faire sa propre réflexion et tenter aussi cette expérimentation. En sachant en amont que les liens sortants sont la base même de l’internet et qu’ils apportent dans la majorité des cas une bonne expérience utilisateur.