Comment Google indexe le contenu non-visible présent dans un onglet - Arobasenet.com

  

Comment Google indexe le contenu non-visible présent dans un onglet



L’indexation ou non du contenu masqué dans un onglet, tant sur mobile que sur desktop, préoccupe à juste titre de nombreux éditeurs de contenus, notamment les sites ecommerce qui se servent le plus du système de navigation par onglets ou en accordéon sur leurs fiches produits.

Google : Clarification sur l’indexation du contenu non-visible car dans un onglet

Mais, qui dit contenu masqué ne dit pas que le contenu n’existe pas. Toutefois, tout contenu masqué sur une page web ou mobile exige un clic supplémentaire de l'utilisateur avant de le lire.

C’est sans doute partant de là que Google a déclaré fin Novembre 2014 que tout contenu non-visible, et je résume, ne sera plus considéré comme faisant partie de ladite page lors de son indexation.

On peut douter de ce propos de Google, toujours est-il que sa page d’aide, via la section “Aider Google à interpréter vos pages”, dit précisément ceci :
Rendez visible par défaut le contenu important de votre site.

Google peut explorer le contenu HTML caché à l'intérieur des éléments de navigation, tels que les onglets ou les sections à développer, mais nous considérons que ce contenu est moins accessible par les internautes. Vos informations les plus importantes devraient donc être visibles dans l'affichage de la page par défaut.
Sans plus. Google peut indexer, a-t-il écrit, mais il semble ne pas vouloir le faire pour la simple raison que l’utilisateur ne voit pas ce contenu dès qu’il arrive sur la page. Sauf à effectuer une action supplémentaire de lui-même.

Un mois plus tard, soit le 29 Décembre 2014, John Mueller déclarait que les contenus mobiles cachés dans un onglet ou dans menu en accordéon ne poseraient aucun problème en terme de ranking sur mobile. A condition qu’ils soient déjà bien visibles sur desktop.

Au fil du temps, Google semble avoir évolué sur le sujet après que de nombreux commentaires aient suivi suite à ses précédentes déclarations. Cette fois, c’est Gary Illyes (alias @methode), Trends Webmaster Analyst chez Google, qui apporte d’autres précisions par rapport aux propos de John Mueller.

Et cela se passe le 27 Juillet 2015 sur le forum Stack Overflow.

Maintenant, l’information principale de cette discussion est plus optimiste et aussi plus crédible et logique. En ce sens que Google dit désormais indexer le contenu masqué, mais uniquement s'il n'est pas généré dynamiquement.

En d'autres termes, les mots doivent exister réellement et “physiquement” sur une page et donc, ne doivent avoir été affichés suite à l’utilisation d’un javascript qui les afficheraient de façon dynamique en fonction de certains paramètres.

De ce point de vue, la nouvelle orientation semble bien cibler plus particulièrement les contenus sur les sites ecommerce qui s’afficheraient dans certains onglets sur les fiches produits en fonction des paramètres inclus dans les choix de l’utilisateur (couleur, tailles, etc).


D’ailleurs, Gary Illyes s’accorde à dire qu’un contenu au format HTML caché dans un onglet via un iframe sera indexé par Google, mais ce contenu aura moins de poids parce qu’il n’est pas visible par défaut.

Par conséquent, pour Google, dans sa phase d’exploration et d’indexation, le texte masqué est réputé légèrement moins important que n'importe quel texte qui apparaît sur la page en permanence. D’où la pondération dont parlent certains commentateurs.

Gary Illyes recommande d’utiliser l’outil “Explorer comme Google” via la Search Console pour tester la manière dont Google explore ou affiche une URL de votre site. Vous verrez alors, en principe, ce que Google voit sur vos pages contenant des onglets de navigation ou une pagination en accordéon.