RankBrain ajuste les facteurs de référencement Google existants - Arobasenet.com

RankBrain ajuste les facteurs de référencement Google existants

RankBrain, le nouveau critère de référencement sur Google, a été révélé au monde en Octobre 2015. Il s’agit d’un facteur de classement qui utilise l’intelligence artificielle pour traduire le langage naturel en entités mathématiques (vecteurs).

Google RankBrain
Lorsque RankBrain rencontre un mot ou une expression qu’il ne connaît pas, la machine devine quels mots ou expressions pourraient avoir une signification similaire. Il est d’une aide efficace avec les requêtes de recherche jamais vues auparavant par Google.

Apparemment, il arrive à deviner quels résultats Google se classeraient en première position pour des requêtes différentes. C'est le premier signal de classement qui apprend en fait de lui-même et de ses erreurs pour s'améliorer. Mais, il ne tourne pas en non-stop parce qu'il est périodiquement relancé et, de ce fait, il n'apprend pas automatiquement en continu et à la volée.

Entre deux relances, RankBrain analyse toutes les données recueillies précédemment pour s'améliorer davantage.

Et Google compte bien s’en servir de plus en plus sur plus de requêtes compte tenu du service rendu en améliorant, selon une récente étude, la qualité des résultats sur plus de la moitié des requêtes analysées.

Google a d’ailleurs indiqué, le jour de sa révélation au public, que RankBrain est désormais son troisième plus important facteur de référencement (il est donc lui-même un signal de ranking au départ). Mais, il semble qu’il y ait encore beaucoup de confusion quant à savoir comment RankBrain fonctionne réellement.

Ainsi, nous avons récemment appris de la part de John Mueller, Webmaster Trends Analyst chez Google, que RankBrain n’impactait en aucune manière le budget alloué (budget crawl) aux sites par les bots pour l’exploration et l’indexation de leurs pages web.

Et Gary Illyes, Webmaster Trends Analyst chez Google, déclare de son côté, que tout ce que RankBrain sait faire, c’est aider Google à mieux comprendre les requêtes. Et il n’affecte ni le crawling ni l’indexation et il ne remplace non plus aucun signal de classement existant.

Donc, RankBrain ne fait qu’utiliser les signaux de référencement actuels pour classer les pages.

Rappelons toutefois, et à toute fin utile, que le budget crawl est alloué, entre autres, en fonction du PageRank du site, de l’architecture du site et des liens sortants.

A la suite du Tweet ci-dessus de Gary Illyes, Rand Fishkin de chez Moz lui demande d’être plus précis.

Selon le Tweet ci-dessus de Gary Illyes, l’algorithme RankBrain ne crée pas ses propres signaux de classement et n’ajoute pas de nouveaux signaux de ranking en fonction de la requête.

Mais, RankBrain ajuste simplement les critères de classement qui existent déjà. En fait, ce serait la requête elle-même qui déclenche tous ces signaux et le travail de RankBrain va consister à juger et peser ces signaux existants pour mieux comprendre les requêtes et afficher les meilleurs résultats.

Conclusion : RankBrain ne remplace pas les signaux de classement actuels. Au contraire, il les utilise afin de mieux adapter et optimiser le classement sur Google grâce à sa meilleure compréhension de la requête de recherche.