Google livre les chiffres de l'impact de la vitesse de chargement sur mobile - Arobasenet.com

Google livre les chiffres de l'impact de la vitesse de chargement sur mobile

Selon la dernière étude de Google, le temps moyen nécessaire pour que les pages de destination sur mobile qu'il a analysées s'affichent est de 22 secondes.

Vitesse de chargement sur mobile

Cependant, son étude indique également que 53% des visiteurs abandonnent une page mobile si elle prend plus de 3 secondes à se charger.

Inutile de le dire, la page mobile moyenne ne répond pas aux attentes des utilisateurs. Et cela est vraie pour tous les Sites Web, quel que soit le secteur d’activité.

Les gens veulent voir et lire un article dès qu’ils cliquent sur le lien dans les pages de résultats.

Les acheteurs abandonneront leur panier sur un site ecommerce si le site est trop lent. Les visiteurs s’attendent à être capables de payer rapidement les factures sur les sites bancaires. Les vacanciers veulent des résultats immédiats lorsqu’ils recherchent des avis de consommateurs, et ainsi de suite.


La réalité est, comme Google l’a découverte, que 70% des contenus visuels des pages au-dessus de la ligne de flottaison prennent 7 secondes pour s’afficher et tous les contenus visuels en dessous de la ligne de flottaison prennent 10 secondes à se charger complètement.

C’est un problème crucial quand, dans le même temps, Google déclare que si le temps de chargement de la page est compris entre 1 seconde et 7 secondes, la probabilité qu’un visiteur abandonne la page augmente de 113 %.

Google livre les chiffres de l'impact de la vitesse de chargement sur mobile
Image via Google

L’image ci-dessus indique :

  • Pour un temps moyen de chargement compris entre 1 à 3 secondes, la probabilité d’abandon augmente de 32%.

  • Pour un temps moyen de chargement compris entre 1 à 5 secondes, la probabilité d’abandon augmente de 90%.

  • Pour un temps moyen de chargement compris entre 1 à 6 secondes, la probabilité d’abandon augmente de 106%.

  • Pour un temps moyen de chargement compris entre 1 à 10 secondes, la probabilité d’abandon augmente de 123%.

La vitesse de chargement sur mobile n’affecte pas seulement les pages vues, elle affectent aussi les revenus escomptés. Les données les plus récentes de Google montrent que les conversions sont inférieures sur mobile par rapport au desktop, malgré le fait que plus de la moitié de tout le trafic Web provient des appareils mobiles.

Après avoir analysé 900.000 pages de destination (landing pages) des publicités mobiles à travers 126 pays, Google est venu à la conclusion que “la majorité des sites mobiles est lente et lourde en raison de trop d’éléments”.

Google montre aussi à quel point des pages mobiles surchargées utilisent beaucoup de données :

  • 70% des pages analysées avaient une taille de plus de 1 Mo,

  • 36% des pages analysées avaient une taille de plus 2 Mo,

  • Et 12% des pages analysées avaient une taille supérieure à 4 Mo.



Pour mettre cela en perspective, Google révèle qu’une page mobile ayant une taille de 1,49 Mo prend 7 secondes à se charger à l’aide d’une connexion 3G rapide.

Selon Google, ces chiffres ont une corrélation directe avec la baisse des conversions.

Si le nombre d’éléments sur une page est compris entre 400 à 6.000, les chances de convertir les utilisateurs chutent de 95%. Ainsi quoi qu’il en soit, la rapidité est meilleure et moins d’éléments est un vrai plus sur mobile.

Que devront faire les sites mobiles


Google affirme que 30% des pages mobiles qu'il analysées pourraient économiser plus de 250 ko simplement par la compression des images et du texte.

Google recommande d’utiliser Test My Site, son outil de test de rapidité, qui va analyser, pour vous, à la fois la compatibilité avec le mobile de votre site et sa vitesse de chargement, avant de les comparer aux derniers points de repère.