Google AdWords promet aux annonceurs des moyens pour exclure des sites AdSense - Arobasenet.com

Google AdWords promet aux annonceurs des moyens pour exclure des sites AdSense

Autant Google dit admettre la liberté d’expression, autant, dans le même temps, il reconnaît la nécessité d’avoir des politiques strictes qui définissent là où les annonces Google AdWords devraient apparaître.

Google AdWords promet aux annonceurs des moyens pour exclure certains sites AdSense

L’intention de ses politiques est aussi d’interdire que les annonces n'apparaissent sur des pages ou des vidéos avec des discours de haine, du contenu Gore ou offensant.

Dans la grande majorité des cas, ses politiques fonctionnent comme prévu, selon lui.

Google déclare aussi investir des millions de dollars chaque année et emploient des milliers de personnes pour arrêter les mauvaises pratiques publicitaires.

L’année dernière, Google a d’ailleurs retiré près de 2 milliards de mauvaises publicités de ses systèmes, supprimé plus de 100.000 comptes éditeurs associés au programme AdSense et il a empêché des publicités d’être diffusées sur plus de 300 millions de vidéos YouTube.

Cependant, avec des millions de sites dans son réseau et 400 heures de vidéo téléchargées sur YouTube chaque minute, Google reconnaît qu’il ne peut pas toujours faire en sorte que tout se déroule comme il l’aurait voulu.

C’est ainsi que dans un très petit pourcentage de cas, les annonces AdWords apparaissent dans des contenus qui enfreignent ses politiques de monétisation. Mais, il retire rapidement les annonces dans ces cas, mais il dit savoir qu’il peut et doit faire plus.

Suite à la récente désapprobation de certains annonceurs et à la fronde qui montait en puissance, Google déclare avoir entendu ses annonceurs et agences qui réclamaient qu’il leur fournissent des moyens plus simples, plus robustes pour interdire que leurs annonces ne soient diffusées sur du contenu controversé.

Alors qu’il dispose d’une grande variété d’outils pour donner aux annonceurs et agences la maîtrise de là où leurs annonces apparaissent, tels que les exclusions de la rubrique et l’exclusion de catégories de sites, il consent qu’il peut faire un meilleur travail en ciblant le petit nombre de comptes AdSense qui monétisent de façon inappropriée leurs vidéos et contenus.

C’est pourquoi, selon ses dires, il a commencé un examen approfondi de ses politiques en matière de publicité et des contrôles de la marque, et promet de faire des changements dans les prochaines semaines pour donner aux marques, un plus grand contrôle sur l’endroit où leurs annonces apparaissent sur YouTube et le Réseau Display de Google.

Bientôt, Google AdWords devraient permettre aux annonceurs et agences d’exclure la diffusion de leurs annonces par thématiques et catégories pour ne pas que celles-ci ne soient diffusées sur certains types de contenus vidéo et sites AdSense.

Ainsi, de la même manière qu’il permet aux éditeurs de contenu participant à son programme AdSense d’avoir plus de contrôle sur les publicités diffusées sur leurs sites, les annonceurs et agences publicitaires pourront maintenant choisir les types de sites qu’ils ne voudraient pas voir associés à leurs marques.

Google s’engage donc à travailler avec les éditeurs, les annonceurs et les agences pour aborder ces problèmes et gagner leur confiance tous les jours afin qu’ils puissent utiliser ses services en toute sécurité et avec succès.

Ce post de Google survient au moment où de nombreux annonceurs se sont plaints en Grande-Bretagne et ailleurs (et même en France) de voir leurs annonces diffusées sur des sites extrémistes et des contenus vidéo haineux et offensants.