Google Analytics modifie le tracking du trafic des pages AMP - Arobasenet.com

Google Analytics modifie le tracking du trafic des pages AMP

En Mars 2016, Google déployait officiellement son projet AMP en France et ailleurs dans le monde pour permettre à tous les types de contenu mobile (actualité, recettes, ecommerce, etc) de s’afficher instantanément.

Google Analytics améliore le suivi des visiteurs entre les pages AMP et non-AMP

D’après les derniers chiffres divulgués par Google, ce sont des milliards de pages AMP qui ont été publiées à ce jour et Google Analytics poursuit son engagement dans le support des sites qui ont adopté l’AMP, comme le souligne Google :

Nous avons pris en compte les retours des utilisateurs de Google Analytics concernant des difficultés à comprendre le parcours complet du client en raison des visiteurs du site identifiés de façon incohérente entre les pages AMP et les pages non-AMP.

Nous annonçons donc aujourd'hui que nous déployons une amélioration qui vous donnera une compréhension encore plus précise de comment les gens engagent avec votre entreprise à travers les pages AMP et non-AMP de votre site Web.

Comment va fonctionner cette amélioration ?


Cette modification apporte de la cohérence aux clients dans les pages AMP et les pages non-AMP servies via votre nom de domaine. Il aura pour effet d’améliorer l’analyse des clients durant leurs parcours.



Et ce, en unifiant vos utilisateurs à travers les 2 formats de page (AMP et non-AMP).

Cette unification n’affecte pas les pages AMP servies via le Cache Google AMP ou n’importe quel autre cache AMP.

Ce qui veut dire que cette unification du suivi du parcours du visiteur entre pages AMP et non-AMP ne concerne que le parcours effectué après que le visiteur soit arrivé via un cache AMP, et donc uniquement à l’intérieur du site.

Cette amélioration devrait être complète à travers tous les comptes Google Analytics dans les toutes prochaines semaines.


Y a-t-il d’autres incidences éventuelles de ce changement ?


Compte tenu du fait que Google Analytics unifie à l'avenir les utilisateurs AMP et non-AMP lorsqu’ils visitent votre site, vous pouvez voir des changements dans vos comptes utilisateur et sessions, y compris les modifications apportées aux paramètres connexes.

Les comptes utilisateur et sessions vont baisser au fil du temps, car Google Analytics saura désormais reconnaître que 2 ID distincts sont en fait un seul et même utilisateur, même s’il passe d’une page AMP à une page non-AMP et vice versa, sur votre site.

Toutefois, selon Google, au moment où ce changement va commencer, la métrique des nouveaux utilisateurs pourrait augmenter temporairement, puisque les ID sont réinitialisés.

En outre, des métriques telles que le temps passé sur le site, les pages vues par session et le taux de rebond augmenteront conformément aux sessions avec les pages AMP vues et non-AMP vues qui ne seront plus traitées comme des sessions multiples.

Il s’agit d’un effet ponctuel qui se poursuivra jusqu'à ce que tous vos utilisateurs qui ont consulté les pages AMP dans le passé soient unifiés (cela peut prendre une courte ou longue période de temps selon la vitesse à laquelle vos utilisateurs retournent à votre site/application).



Précisons à ce stade que vous n’avez rien à faire, ces changements se feront automatiquement.


Quid de l’unification des utilisateurs sur mon domaine et dans d’autres contextes ?


Certaines pages AMP ne sont pas visitées directement sur le nom de domaine où le contenu est hébergé à l’origine, mais plutôt via des caches AMP ou dans des expériences sur des plateformes.

Cependant, Google Analytics va tout d’abord mettre l’accent sur la fixation du cas du nom de domaine de l’éditeur parce que c’était le moyen le plus rapide pour ajouter de la valeur pour les clients.

Google conclut son post en s’engageant à fournir les meilleures données de qualité pour l’analyse du parcours utilisateur entre pages AMP et non-AMP semblables, et confirme que ce changement facilite les choses pour les pages AMP servies sur votre nom de domaine.