Comment va fonctionner le bloqueur de publicité de Google ? - Arobasenet.com

Comment va fonctionner le bloqueur de publicité de Google ?

Google vient de confirmer que son navigateur Google Chrome disposera bientôt d’une technologie préinstallée qui bloquera automatiquement les annonces les plus gênantes qui mettent à mal actuellement l'expérience utilisateur sur le Web.

Comment va fonctionner le bloqueur de publicité de Google ?

Les éditeurs de contenu seront en mesure de comprendre comment ils seront impactés via un outil Google désigné sous l’appellation "The Ad Experience Report" ou "Le rapport de l’expérience publicitaire” (voir plus bas).

Cet outil donnera pour l’essentiel une note au site de l’éditeur, avant de l’informer sur lesquelles de ses annonces publicitaires constituent des “expériences gênantes”.

Dans le même temps, le navigateur Google Chrome donnera aux éditeurs la possibilité d’obliger les personnes utilisant leur propre logiciel de blocage d'annonce de choisir entre ces 2 options :

  • Soit l’utilisateur met le site visité en liste blanche afin que les annonces non gênantes puissent s’afficher correctement et permettre à l’éditeur de monétiser son travail.

  • Soit l’utilisateur paie une modique somme pour pouvoir accéder au contenu sans aucune publicité, via Funding Choices.

Ce lancement d’un bloqueur de pubs intégré dans Chrome avait fuité en Avril dernier, mais n'avait pas été précédemment confirmé par Google. Et il y a fort à parier que son lancement aura un impact indéniable sur l'ensemble de l'écosystème publicitaire parce que Chrome est le navigateur Web le plus populaire, à la fois sur mobile et ordinateur.

Google déclare :
Nous avons tous reconnu pendant un certain temps que l'expérience de la publicité est un vrai problème, et que c'est confus et les utilisateurs sont en colère.

Nous avons réalisé que des solutions telles que les bloqueurs de publicité punissent tout le monde, y compris les éditeurs de contenu qui développent un grand contenu et ont conscience du problème de l'expérience publicitaire qu'ils mettent sur leur site.
Google n'appelle pas sa technologie “bloqueur de publicité”, mais plutôt un «filtre» qui supprime les publicités que les consommateurs détestent le plus.

Ceux-ci incluent les popups, les annonces qui clignotent rapidement, changent de couleurs ou forcent des personnes à attendre 10 secondes avant d'accéder au contenu sur la page d'un éditeur.

Google ajoute dans son post :
Nous pensons que diffuser des publicités correctes est vraiment, vraiment important pour l'avenir de l'Internet.

Nous aimons les sources d'information qui valorisent l'Internet. Ce qui est effrayant, c'est que le blocage des annonces publicitaires a été un gros problème sur ordinateur et a été un gros problème durant ces dernières années.

Nous espérons diriger tout le monde vers un écosystème meilleur, beaucoup plus stable. Nous sommes très enthousiastes à propos de ce que nous allons annoncer et faire bientôt.
Les utilisateurs qui choisissent de payer pour éviter les annonces sur le site de l’éditeur paieront avec leur compte Google Play.

L’outil Rapport relatif à l'expérience publicitaire


Google met déjà à disposition des éditeurs de contenu, via sa page des Web Tools, un outil appelé “Rapport relatif à l'expérience publicitaire” qui va leur permettre de vérifier dès maintenant si les expériences publicitaires sur leur site enfreignent les normes pour de meilleures annonces (Better Ads Standards) ou induisent les internautes en erreur.

Vous devez être connecté à votre compte Google pour pouvoir l’utiliser et avoir validé votre site web et/ou mobile dans Google Search Console.

Le rapport relatif à l'expérience publicitaire est conçu pour identifier les expériences publicitaires qui ne respectent pas les normes pour de meilleures annonces (Better Ads Standards).

Ces normes regroupent les expériences publicitaires que les professionnels du secteur considèrent comme particulièrement gênantes pour les utilisateurs, ainsi que les expériences publicitaires nuisibles, c'est-à-dire trompeuses ou abusives.

Si votre site contient ce type d'annonces, le rapport relatif à l'expérience publicitaire pourra identifier les problèmes à corriger.

Si votre site n'est pas conforme aux normes pour de meilleures annonces (Better Ads Standards) ou s'il contient des expériences publicitaires nuisibles, vous pouvez corriger les problèmes, puis demander un nouvel examen de votre site.

Une fois que vous faîtes une demande d’examen via cet outil après avoir cliqué dans la colonne de gauche sur “Ordinateur” ou “Mobile”, le résultat sera disponible ultérieurement.

Pour voir si votre site a été examiné, revenez plus tard sur la page des Web Tools de Google et cliquez sur "Ordinateur" ou sur "Mobile", dans la colonne de gauche, pour consulter le rapport adéquat.

Vous saurez alors si Google va bloquer vos publicités dès le déploiement de son outil. Et surtout lesquelles.

Google compte lancer son bloqueur de publicité dès le début de 2018. Sans doute après une période de test en live avant la fin de l'année 2017.