Google AdWords supporte la page de destination au format AMP - Arobasenet.com

Google AdWords supporte la page de destination au format AMP



Google AdWords a expérimenté depuis le mois de Mai dernier la possibilité de permettre aux annonceurs de rediriger leurs annonces vers des pages de destination au format AMP.

Google AdWords accepte la page de destination au format AMP

A la suite de ce test bêta, Google vient de déclarer que tous les annonceurs seront désormais en mesure de pointer des annonces de recherche mobile vers des landing pages AMP.

Et pourtant, finalement, cette fonctionnalité vient d'être déployée globalement.

La fonctionnalité est limitée aux pages de destination des annonces textuelles de recherche pour l'instant.

D’après Google, en général, si vous améliorez la vitesse de votre page de destination, vous pourrez réduire les taux d'abandon et de rebond, ce qui pourra vous aider à augmenter votre nombre de conversions et à améliorer vos performances publicitaires globales.




La création de pages de destination au format AMP (Accelerated Mobile Pages) permet en effet d'accélérer les temps de chargement de manière simple.

Les pages AMP se chargent rapidement, et même encore plus rapidement à partir du cache Google AMP. Gardez cependant à l'esprit que la distribution du contenu à partir du cache n'est disponible actuellement que pour les annonces textuelles (à l'exclusion des annonces dynamiques du Réseau de Recherche) diffusées sur les pages des résultats de recherche sur le navigateur Chrome pour appareils mobiles.

Dans les semaines à venir, cette fonctionnalité sera compatible avec d'autres navigateurs mobiles.

En outre, la distribution du contenu à partir du cache n'est disponible actuellement que pour les annonces qui ne redirigent pas les clics via des technologies de suivi des clics.

Google prévoit toutefois de rendre cette fonctionnalité compatible avec l'ensemble des fournisseurs proposant ce type de technologie dans les mois à venir.

Dans une optique de tests et de validation, les annonceurs ayant accès à la nouvelle interface AdWords pourront voir le pourcentage de clics qui va vers des pages AMP non valides. Ils peuvent ensuite identifier les problèmes et s'assurer que les pages de destination sont conformes aux guidelines de l'AMP.

Image via Searchengineland.com

Après avoir révélé quelques chiffres ecommerce avec AMP très flatteurs, et quand bien même qu'il existe encore quelques limitations avec AMP, l'un des grands problèmes aura été de concilier les utilisateurs qui visitent les pages AMP et les pages non-AMP dans Google Analytics.




Google a maintenant réglé ce problème pour le trafic AMP pour le propriétaire de nom de domaine du site et pour le cache Google des pages AMP.

Quelques consignes pour la landing page au format AMP


Une fois que vous avez créé la version AMP d'une page de destination, vous pouvez la traiter comme n'importe quelle autre page de destination pour mobile.

Pour vos annonces textuelles et vos mots clés, saisissez l'URL de votre page AMP comme URL pour mobile. Ainsi, lorsqu'un mobinaute cliquera sur votre annonce, c'est la version la plus rapide de votre page qui s'affichera (selon sa disponibilité).

Pour que vous puissiez bénéficier des temps de chargement les plus rapides, les pages AMP sont chargées, dans la mesure du possible, à partir du cache Google AMP. Si cette méthode s'avère impossible, Google AdWords chargera alors votre page de destination AMP à partir de votre serveur Web.

Cette version est plus rapide que les pages qui n'utilisent pas le format AMP.

Assurez-vous que votre URL pour mobile pointe vers votre domaine (par exemple, https://example.com/page_amp.html) plutôt que vers le cache Google AMP, dont le format pourrait se présenter d'une des façons suivantes :

  • https://www.google.com/amp/s/example.com

  • https://cdn.ampproject.org/c/s/example.com

  • https://example-com.cdn.ampproject.org/example.com/amp.html

Les pages qui ne respectent pas les consignes AMP ne peuvent pas être mises en cache.

Leur chargement étant donc plus lent que celles mises en cache, elles ont tendance à enregistrer de moins bonnes performances. Pour être certain que toutes vos pages sont valides, utilisez l'outil de validation AMP.

Plus d’informations ici.