Google : Modifier la date des articles pourrait entraîner une pénalité - Arobasenet.com

Google : Modifier la date des articles pourrait entraîner une pénalité


Lorsque Google a commencé à ajouter des dates aux extraits ou descriptions dans ses résultats de recherche, il est devenu évident que pour certains types de recherches, des dates plus fraîches peuvent inciter à cliquer sur les résultats.

Google : Modifier la date des articles pourrait entraîner une pénalité

D'où des tentatives de manipulation de la part de certains éditeurs pour afficher une date plus récente pour certains de leurs articles.

Mais pour beaucoup de résultats, Google ne montre pas la date, même pour le contenu qui est clairement daté avec une date de publication récente ou pas.

Cependant, pour le contenu persistant, certains webmasters ou propriétaires de blogs sont préoccupés par le fait que, même si le contenu est pertinent et complètement à jour, certains visiteurs potentiels pourraient ne pas cliquer en raison de sa date plus ancienne.

Alors, parfois, certains éditeurs vont continuellement fausser ou manipuler la date en modifiant la date de publication de leurs articles pour montrer quelque chose de beaucoup plus récent pour encourager des taux de clics plus élevés.





Mais y a-t-il des conséquences à faire cela ? Cela pourrait-il déclencher un filtre anti-spam pour avoir spammé les dates ? Google pourrait-il supprimer l’ensemble des dates du site, similaire à la façon dont Google va supprimer tous les extraits enrichis ou rich snippets d'un site pris en flagrant délit de spammer les extraits enrichis?

Jennifer Slegg de Thempost a posé ces questions à Gary Illyes de chez Google qui a répondu ce qui suit :

Pour notre part, du point de vue du Core Ranking, je serais tenté de croire que d'une certaine façon, cela ne fera que vous pénaliser. Au moins, disons que nous ne croirons plus jamais à vos dates.

Typiquement, quand vous recherchez quelque chose, particulièrement si c'est un contenu de news, ou si votre requête est en rapport avec une information d’actualité, je pense alors que ces signatures de date (date byline) dans les résultats de recherche peuvent être très utiles pour déterminer si la publication est pertinente pour votre requête (le résultat) ou pas.

Imaginez, si vous étiez un éditeur de news, et tout à coup, vos signatures de date disparaissent au cours de la nuit parce que nous croyons que vous les manipulez, vous ne souhaitez probablement pas que cela vous arrive, n’est-ce pas ?

Ainsi, alors qu’on ne s'inquiéterait pas de changer parfois une date en passant, un effort à plus grande échelle pour faire en sorte que les dates sur les articles semblent constamment plus récentes que ce qu'elles sont vraiment pourrait potentiellement causer des problèmes, voire générer des pénalités.


Ou tout du moins, il semble que c’est une possibilité que Google envisage sérieusement maintenant.



Jennifer Slegg a ensuite demandé à savoir, d'un point de vue des meilleures pratiques, ce qu’il faut faire.

En effet, certains éditeurs incluent la date de publication originale, mais en ajoutant aussi la date de mise à jour supplémentaire en dessous, de sorte que les visiteurs seront plus à l'aise de savoir que le contenu a été revu et/ou mis à jour plus récemment depuis la publication originale.

Donc, serait-ce la meilleure solution selon Google ? Ce à quoi répond Gary Illyes :

Ça a l'air bien.

Je sais, en particulier, que l'équipe de Google Actualités travaille avec beaucoup d'éditeurs de news, par exemple la BBC, pour essayer de comprendre comment mettre du contenu en ligne qui est bon pour les utilisateurs, et la BBC a des pages de couverture très intéressantes en direct et, fondamentalement, ils ajoutent juste une date à chaque modification supplémentaire à la page.

Et ça marche aussi.

Évidemment, pour certains types de contenu, les dates ne sont pas aussi importantes que cela.

Ainsi, par exemple, vous pouvez regarder plus attentivement les dates d'un article sur les derniers produits de camping, mais de façon furtive pour tout type de date sur un article sur les conseils pour rester au chaud pendant le camping.



Google est au courant des deux problèmes techniques autour des dates et des webmasters essayant de les manipuler.

Reste à savoir si Google compte un jour pénaliser les blogs qui n’affichent aucune date de publication de leurs articles et les retweetent en permanence avec cette impression fausse d’avoir affaire à publication récente à faire connaître.

Ce sujet sur les dates fausses ou absentes est assez récurrent chez Google depuis 2016. Alors, faîtes bien attention car, à trop vouloir apparaître comme un “produit frais”, on risque un jour de ne même plus apparaître dans les résultats Google.