10 choses à savoir sur les résultats enrichis de Google Search - Arobasenet.com

10 choses à savoir sur les résultats enrichis de Google Search


Depuis la mi-décembre 2017, Google appelle désormais “Résultats enrichis” l’ensemble de ses fonctionnalités de recherche spéciales et leurs améliorations, y compris les extraits enrichis, les cartes enrichies et les résultats enrichis.

10 choses à savoir sur les résultats enrichis de Google Search

Pour les SEO, ces termes ne sont probablement pas nouveaux. Ils sont destinés à permettre aux résultats de recherche de se démarquer en incorporant des informations supplémentaires sous la forme de photos, notations par étoile, nombre d’avis, prix, etc.

Et au fil du temps, et parfois en fonction des “humeurs” de Google, ces fonctionnalités désormais regroupées sous l’appellation “résultats enrichis” ont connu diverses fortunes et présences dans les résultats de recherche de Google.

Mais, avec ce nouveau nom, il y a certaines choses bonnes à savoir. En voici 10 :

1. Les données structurées servent pour les résultats enrichis


Les données structurées sont codées dans le balisage de votre page et sont utilisées pour fournir des informations sur une page et son contenu.



En plus d'aider Google à mieux comprendre le contenu de votre page, les données structurées peuvent également être utilisées pour obtenir des résultats enrichis. Même si Google a récemment dit que tous les résultats enrichis ne sont pas issus du balisage de données structurées dans le contenu (voir plus bas).

Alors, bien que toutes les données structurées ne mènent pas forcément à des résultats enrichis, le balisage du contenu avec des données structurées via Schema.org peut certainement améliorer vos chances d'obtenir un résultat enrichi dans les résultats enrichis.

Certains types de balisage Schéma, tels que ceux des avis et des recettes, ont la capacité de générer un résultat enrichi lorsqu'il sont correctement implémentés.

Heureusement, la mise en œuvre est un processus facile. Si vous utilisez un site WordPress, vous pouvez simplement installer une variété de plugins WordPress pour ajouter le balisage nécessaire.

Sinon, il existe d'autres outils disponibles pour vous aider à créer et tester le balisage avec Schema, y compris :

  1. L’Outil d’aide au balisage de Google sur cette page, ou via la Search Console,

  2. L'Outil Schema Generator for SEO,

  3. L’Outil de test de données structurées de Google.


2. Google préfère le format JSON-LD


Google prend en charge 3 formats de données structurées: JSON-LD, microdonnées et RDFa. Le format qu'il recommande le plus, cependant, est le JSON-LD.

JSON-LD signifie "JavaScript Object Notation-Linked Data" et, comme vous l'avez peut-être deviné, est présenté dans un format JavaScript.

Essentiellement, il décrit les informations sur votre page sans “déranger” ce que les utilisateurs voient. Ainsi, plutôt que de tenter de montrer simultanément quelque chose aux utilisateurs tout en l'expliquant à Google, le JSON-LD sépare les informations dans leurs propres sections.

3. Il n'y a aucun moyen de garantir des résultats enrichis


Comme mentionné ci-dessus, l'application des balises de données structurées à vos pages est une excellente première étape pour obtenir des résultats enrichis.

Mais Google peut encore décider de ne pas les montrer pour votre site. Les raisons de cela varient, mais Google fournit les explications suivantes, pour une absence de résultats enrichis, dans ses guidelines des données structurées :

  1. L'utilisation de données structurées permet de présenter une fonctionnalité, elle ne garantit pas qu'elle sera montrée. L’algorithme des résultats de recherche de Google s’en sert pour créer ce qu'il pense est la meilleure expérience de recherche pour un utilisateur, en fonction de nombreuses variables, y compris l'historique de recherche, l'emplacement et le type de périphérique.

    Dans certains cas, il peut déterminer qu'une caractéristique est plus appropriée qu'une autre, ou même qu'un simple lien bleu est mieux.

  2. Les données structurées ne sont pas représentatives du contenu principal de la page ou peuvent être potentiellement trompeuses.

  3. Les données structurées sont incorrectes d'une manière que l'outil de test n'a pas pu les récupérer.

  4. Le contenu référencé par les données structurées est caché à l'utilisateur.

  5. La page ne répond pas aux lignes directrices pour les données structurées décrites ici, ou aux consignes pour les webmasters.


4. Le balisage peut ne pas affecter votre classement


Inclure des résultats enrichis dans votre lien pour améliorer sa position dans les SERPs n'est pas encore une réalité.



Bien que Google a laissé entendre qu'il pourrait un jour prendre des données structurées en considération en tant que facteur de classement, ce n’est pas encore le cas à ce jour.

En effet, diverses études ont révélé (et Google a confirmé) qu'il n'y a pas de coup de pouce direct dans le classement à partir des données structurées.

Ceci étant dit, les résultats enrichis permettent de mettre un résultat en avant et de générer plus d’engagement, d’augmenter votre taux de clics (CTR) et donc d'obtenir plus de trafic.

5. Google a un nouvel outil de tests des résultats enrichis


Avec l'annonce de sa nouvelle terminologie "Résultats enrichis", Google a également dévoilé un nouvel outil de test qui leur sont spécifiquement destinés.

L'outil est une version mise à jour du précédent outil de test de données structurées de Google et est conçu pour faciliter les tests et diagnostiquer les données structurées de votre page.

Notez que l'outil est toujours en version bêta et ne supporte actuellement que certains types de résultats enrichis. Et il ne montre pas actuellement les erreurs de syntaxe de Schema.org.

6. Vérifier les résultats enrichis en utilisant d'autres outils


Bien sûr qu’il existe d’autres options en dehors de Google quand il s'agit de tester vos résultats enrichis.

Et du fait que c'est évidemment naturel de vouloir savoir les extraits et les informations que Google met en avant au sujet de votre entreprise dans ses résultats de recherche, de nombreux outils offrent des moyens de découvrir vos extraits optimisés.

7. Plusieurs semaines avant de voir les résultats enrichis


Il faut du temps pour que vos données s'affichent ou non globalement sur Google en tant que résultats enrichis. Et avant qu'ils n'apparaissent, Google doit analyser et indexer votre site après l'application du balisage de données structurées.

Vous pouvez vérifier l'état ou le statut dans Google Search Console.

Après, il s’agit d’attendre, et cela peut souvent prendre deux semaines ou plus pour que vos résultats enrichis apparaissent dans les résultats Google.

D'autre part, John Mueller a fait remarquer dans un Hangout, après que les pages ont été réanalysées et réindexées, il ne devrait pas y avoir de retard supplémentaire dans la mise à jour des résultats de recherche.

Toutefois, vous pouvez utiliser l’outil “Explorer comme Google” (Fetch) de Google Search Console pour accélérer l’indexation du balisage de vos données structurées (en quelques heures !).

8. Google peut désactiver vos résultats enrichis


Malheureusement, le spamming n'est pas seulement limité au contenu et aux liens. Il existe aussi des webmasters et des référenceurs SEO qui essaient de contourner le système avec du balisage de données structurées trompeur.



Si Google voit des données structurées spammy, il pourrait désactiver vos résultats enrichis s’il en avait mis, et même donner à votre site une pénalité manuelle.

Assurez-vous que vous fournissez vos données structurées d'une manière correcte en respectant les consignes générales de Google pour les données structurées.

9. Les données structurées ne sont pas toujours nécessaires


Les termes “résultats enrichis” et “données structurées” vont souvent de pair.

Mais dès lors qu'il s’agit d’en bénéficier, vous n'avez pas nécessairement besoin du balisage de données structurées pour en générer.

John Mueller, de chez Google, a récemment confirmé que les données structurées ne sont strictement pas nécessaires pour que Google applique des extraits enrichis à vos résultats de recherche.

Occasionnellement, Google est en mesure de récupérer les données nécessaires pour produire des résultats enrichis directement dans votre contenu non-balisé.

Toutefois, il est généralement recommandé d'appliquer des balises de données structurées à votre contenu si vous voulez afficher des résultats enrichis. D’ailleurs, les résultats enrichis apparaissant sans balisage, c'est assez rare.

10. La commande “site: votredomaine.com” pour les voir


Si, après le balisage de données structurées, les résultats enrichis ne s’affichent pas, c'est souvent à cause d'un problème de qualité ou technique dans la mise en œuvre.

Plutôt que de compter sur le nouvel outil de test de résultats enrichis de Google, vous pouvez lancer la commande indiquée ci-dessus sur le site qui a implémenté la balise de données structurée :

  1. Si des résultats enrichis apparaissent pour le site, cela signifie que votre configuration technique est correcte.

  2. Si les résultats enrichis ne s’affichent pas pour les requêtes de recherche organique, mais s’affichent dans la commande “site: votredomaine.com”, vous avez alors peut-être un problème de qualité, pas un problème technique de balisage.


En conclusion, des résultats enrichis peuvent être inestimables dans leur capacité à montrer aux internautes des résultats significatifs et à répondre immédiatement aux questions pertinentes.

Les conseils ci-dessus vous aideront à vous assurer que vous les utilisez correctement, vous donnant ainsi la meilleure chance de les voir s’afficher dans les résultats de recherche.

Via