50% de backlinks sans mots clés exacts éviteraient la pénalité Google Penguin [étude] - Arobasenet.com



50% de backlinks sans mots clés exacts éviteraient la pénalité Google Penguin [étude]

Google Pingouin et les backlinks.
Google Penguin va, semble-t-il, bousculer les habitudes de référencement naturel des professionnels SEO.

Ainsi, depuis son lancement, les pertes de positions vertigineuses , et donc de trafic, ont été décriées par toute la communauté SEO qui ne sait plus à quel saint se vouer.

Google Penguin est donc un véritable changement de cap pour Google qui tente de lutter durement contre les techniques de sur-optimisation et de netlinking (backlinks) qu'il considère comme allant à l'encontre de ses consignes aux webmasters.

Chiffres de Google Penguin

Une étude récente de Microsite Masters nous apporte des informations très intéressantes sur les facteurs clés qui provoqueraient une pénalité Google Penguin.

Microsite Masters est une entreprise SEO qui effectue du tracking de positionnement pour de nombreux clients depuis des années.

Elle dispose donc d'un historique de positionnement de sites clients qu'elle a minutieusement scruté pour nous livrer des chiffres et analyses sur Google Penguin.

La démarche de Microsite Masters


Le netlinking a outrance est l'une des stratégies de référencement les plus utilisées par les référenceurs SEO. Pour la simple raison que ce sont les backlinks qui constituent, à ce jour, le facteur déterminant pour le classement sur les pages de résultats de Google. Tant au niveau de leur qualité que de leur quantité.

Mais, aussi, quant à l'exactitude ou non des mots clés (par rapport à une requête d'internaute)  inclus dans les ancres de liens pointant vers une page web. C'est donc sur ces ancres de liens (textes cliquables pour visiter une page) que va se porter essentiellement cette étude.

Microsite Masters s'étant alors évertuée à vérifier, pour chaque page web et pour chaque requête, le pourcentage de mots clés exacts figurant dans les textes d'ancres des backlinks reçus par ses sites clients. Un tel pourcentage qui pourrait justifier le positionnement des sites ?

Révélations sur Google Penguin


La première observation reccueillie est que les sites qui ont été pénalisés par Google Penguin Update sont des sites qui ont, dans les backlinks pointant vers eux, un "money keyword" (mot clé concurrentiel et rentable pour Google Adwords) dans les textes d'ancres de liens.

Plus précisement, ces sites pénalisés avaient plus de 60% de "money keyword" dans leur backlinks. En général, les "money keywords" tournent autour des mots clés génériques.

Les sites n'ayant pas été impactés par Google Penguin ont un grand pourcentage de textes d'ancres de liens variés.

Mais, précise Microsite Masters, avoir plus de 60% de "money keyword" dans ses textes d'ancres ne garantit pas forcément que votre site sera pénalisé. D'autres raisons pouvant justifier cette pénalité.
En revanche, avoir moins de 50% d'ancres de liens dans ses backlinks ne comportant pas de "money keyword" pourrait vous éviter les pénalités de déclassement de Google Penguin.

Alors, question à mille dollars : comment maîtriser le pourcentage des textes d'ancres de backlinks dont on n'a pas le contrôle ?

Les mots clés dans le nom de domaine


Google Penguin semble aussi s'attaquer aux sites dont le nom de domaine comporte des mots clés exacts de type "money keyword". A petite dose pour l'instant.

Ainsi, on se rend compte à partir du graphique ci-dessous que 5% des sites clients impactés utilisent au moins dans deux de leurs textes d'ancres, sur les cinq plus importants qu'ils reçoivent, un nom de domaine qui comporte un "money keyword".

Et pourtant, près de 50% des sites non impactés par Google Penguin Update utilisent aussi le même type d'ancres de liens avec leur de nom de domaine. A seule la différence que leur nom de domaine comporte des mots clés pertinents mais pas de "money keyword".

Pénalités en fonction de la provenance des backlinks


L'étude de Microsite Masters révèle aussi que les pénalités Google Penguin sont aussi fonction de l'origine des backlinks. C'est à dire en provenance ou non de la même niche ou de la même thématique.

On sait que cette mise à jour dans l'algorithme de Google cible surtout les liens non naturels.

Et cette étude révèle que la majorité des sites pénalisés ont très peu ou pas du tout de backlinks provenant de sites traitant de la même thématique qu'eux. Donc, les backlinks considérés dorénavant comme naturels et pertinents par Google sont ceux qui proviennent de sites web de votre thématique de prédilection. En raison de la difficulté pour les obtenir.

Conclusion


Google essaie de se donner les moyens pour lutter efficacement contre la sur-optimisation de site et la sur-optimisation des ancres de liens.

Et ce, en dévaluant les backlinks provenant de sites de faible qualité ou de thématique différente de celle du site qui reçoit ces backlinks. La niche ou la thématique devenant alors le premier signal de pertinence ou de qualité d'un backlink.

Depuis que Goolge existe, les référenceurs SEO ont vite appris à manipuler les textes d'ancres de liens pour essayer de se positionner dans le haut du classement en fonction des requêtes ciblées.

Or, avec le lancement de Google Penguin, obtenir des backlinks de sites ou de pages web de la même thématique et ayant de surcroît des contenus de bonne qualité avec pour mot clé celui que vous ciblez, semble ne pas être facile à mettre en place.

Surtout si vous devez veiller à ne pas dépasser les 50% d'ancres de liens identiques comprenant un "money keyword".... Mission impossible ?

Graphiques Google Penguin et les ancres des backlinks - Sources : micrositemasters.com
Bien référencer son site internet sur Google
Bien référencer son site internet sur Google

Aucun commentaire