Google Knowledge Graph et son impact sur le SEO - Arobasenet.com


Google Knowledge Graph et son impact sur le SEO

Le Knowledge Graph ou le Graphe du savoir.

La fonctionnalité Google Knowledge Graph ou Graph du savoir est basée sur la recherche sémantique, et non sur les mots clés et devrait permettre à Google d'apporter certaines réponses directement aux internautes lors de leurs recherches.

Google Knowledge Graph cible les recherches ayant un rapport avec les lieux, les célébrités, les équipes sportives, les oeuvres artistiques, littéraires ou cinématographiques ...

Et pour ce type de recherches, Google serait à même de fournir des réponses directement sur ses pages de résultats, dans la colonne de droite. Ce qui attesterait alors de l'intégration de la recherche sémantique dans l'algorithme de Google.

Pour en arriver là, Google est passé par 2 étapes successives. Dans un premier temps, il a transformé les données collectées en informations. Et maintenant, il  transforme ces informations en connaissances.

Que veut réellement faire Google ?


Derrière cette idée "géniale" de répondre directement aux questions des internautes sur son moteur de recherche, Google ne tente-t-il pas de concurrencer Siri d'Apple et des sites tels que Yahoo Answers avec des réponses issues de Wikipédia, par exemple ?

Ce dont on peut être certain, c'est que Google Knowledge Graph fait de Google une destination définitive plutôt qu'une étape vers une autre  destination recherchée. Ce qui va donc changer la manière dont on utilisera dorénavant Google.

Et en terme de SEO, ou de référencement pour Google, il n'est plus question de liens ou de mots clés pour trouver le bon site web qui réponde à une question. Google fournira lui-même  immédiatement la réponse à votre recherche.

Cette fonctionnalité du Graph du savoir pourrait donc vouloir dire moins de trafic web pour tous les sites, excepté pour Google lui-même qui est le seul bénéficiaire de cette nouvelle fonctionnalité.

Encore Facebook en ligne de mire


Il est quand même curieux, avec du recul, de constater que Google s'attaque aussi à une mesure quantitative importante dominée par Facebook : le temps moyen passé sur un site.

Les internautes restent beaucoup plus longtemps sur Facebook (405 minutes en moyenne par mois, selon ComScore)  que sur Google (3 minutes en moyenne par mois, selon ComScore). Et cet indice est significatif dans la mise en place de cette nouvelle fonctionnalité.

Et ce, dans la mesure où Google Knowledge Graph ferait du moteur de recherche un site à contenu pouvant retenir ses visiteurs aussi longtemps, sinon autant que sur Facebook.

Alors que, par définition, un moteur de recherche est un moyen de trouver d'autres sites à aller visiter. Donc une plateforme de transit où on ne fait que passer rapidement.

Ainsi, si Google fournit lui-même directement les réponses, on se trouve dans une situation où le web va se réduire à Google. Les autres sites comptant désormais peu ou prou. Alors qu'ils sont nombreux les sites web qui reçoivent plus de 60% de leur trafic web de Google. Si ce n'est la quasi-totalité de leur trafic... Une catastrophe à venir ?

Quid du référencement naturel actuel ?


Google Knowledge Graph pourrait aussi avoir un impact sur le SEO. Notamment sur la relation entre les mots clés et les liens hypertextes qui sont depuis toujours utilisés par toute recherche web.

Google fournissant les réponses,  il ne restera plus aux référenceurs SEO que les réseaux sociaux pour continuer à recevoir du trafic. Et c'est là où Google+ deviendra encore plus important pour tous les webmasters qui souhaitent obtenir du trafic. Google Search Plus Your World pouvant devenir la solution incontournable !

Sinon, la solution alternative pour être visible sur Google, ce serait, bien évidemment, Google Adwords. A moins que Google Knowledge Graph ne soit aussi appliquée aux liens commerciaux... Mais dans quelle mesure ?

Dans tous les cas, Google Knowledge Graph est en passe d'orienter tout le web vers la recherche sémantique et sociale.

L'objectif étant donc, avec Google Knowledge Graph, de retenir les internautes sur le moteur en leur fournissant les réponses aux questions qu'ils se posent. Avec une possibilité d'interactivité et de vente de liens commerciaux ciblés.

Voici maintenant comment bien référencer son site sur Google.