Les vrais enjeux de la recherche sémantique pour Google avec Knowledge Graph - Arobasenet.com


Les vrais enjeux de la recherche sémantique pour Google avec Knowledge Graph

Recherche sémantique avec Knowledge Graph.

Avec le déploiement à l'international de Knowledge Graph ou Graph du savoir, Google se lance dorénavant dans la recherche sémantique.

Ainsi, dorénavant, les résultats de recherche ne seraient plus uniquement fonction des mots clés, des backlinks et autres facteurs de classement actuels.
La recherche sémantique faisant appel à la compréhension du sens des mots compris dans la requête de l'internaute pour lui produire une liste de résultats directs et pertinents sur la page de résultats elle-même.

Une évolution majeure pour Google


Le lancement de la recherche sémantique pourrait affecter les millions de sites web ayant Google comme principale, voire unique source de trafic.

La recherche sémantique constitue donc une évolution majeure du moteur de recherche Google, depuis sa création.

En effet, selon les propos rapportés d'Amit Singhal, "la recherche sémantique va permettre d'associer différents mots avec d'autres, par exemple, une entreprise lambda avec le nom de son créateur et aussi des membres de son personnel ou un écrivain avec ses titres publiés."

Pour plus de détails sur cette fonctionnalité, je vous renvoie à cet article : Google : la recherche sémantique le rendra plus fort !.

Recherche sémantique : une manne financière


Google est le leader incontesté de la recherche internet avec une part de marché de près de 90% en Europe et plus de 75% des revenus publicitaires en ligne. Ce qui lui permet de générer un revenu annuel de 37 milliards de dollars.

Avec la recherche sémantique, l'objectif inavoué de Google est de maintenir ce leadership. Et donc, de conserver une bonne longueur d'avance sur ses poursuivants que sont Microsoft et Apple (avec Siri).
Sans oublier Facebook qui, fort de son milliard de membres, constituerait une réelle menace pour les revenus publicitaires en ligne de Google. Facebook ayant collecté des informations précieuses sur des millions de personnes et de lieux que de nombreuses entreprises souhaitent pouvoir exploiter dans leurs stratégies commerciales.

La recherche sémantique est une véritable opportunité pour Google d'engranger des revenus substantiels en affichant sous ses résultats directs des liens pour vendre des livres, de la musique, des billets d'avion, des réservations d'hôtels, des visites de musées, etc ...

Un moyen de retenir les internautes


Avec le lancement de la recherche sémantique, Google espère avoir trouvé le moyen de retenir le public sur son site. Car, les internautes passent  plus de temps sur Facebook que sur l'ensemble des sites de recherche réunis (Google, Bing, AOL, ...).

De plus, il faut aussi compter avec le temps moyen passé par les internautes sur Twitter qui ne cesse de croître. Ainsi que sur le dernier né des réseaux sociaux, Pinterest.

Dans la mesure où la recherche sémantique vise à fournir des réponses concises directement sur la page de résultats aux internautes, il va sans dire que le temps moyen passé sur Google va considérablement augmenter.

Car, Google va se servir de tous les contenus que vous et moi produisons pour afficher des extraits de ces contenus à ses utilisateurs. Sans que ces derniers aient dorénavant besoin d'aller visiter nos pages web.
Google deviendrait donc, de facto, à l'insu de notre plein gré, Editeur de contenus qu'il n'aura pas lui-même produit. Lesquels contenus apparaissant au-dessus de la ligne de flottaison. Les liens organiques apparaissant bien après. On est mieux servi que par soi-même, n'est-ce pas ?

Cette nouvelle fonctionnalité qu'est Knowledge Graph ou Graph du savoir devrait dans un premier temps concerner 10 à 20% des requêtes des internautes utilisant le moteur de recherche. Pour l'instant...

Un autre algorithme pour la recherche sémantique ?


La recherche sémantique pourrait considérablement bouleverser les techniques d'optimisation des sites web.

A la base, l'optimisation d'un site est dictée par des considérations ayant trait aux titres des pages web, aux URLs, aux tags et au texte du contenu en fonction des requêtes de recherche susceptibles d'être utilisées par les internautes.

Ainsi, en fonction de chaque requête, et je simplifie, Google n'avait qu'à comparer les mots clés présents dans la requête de l'internaute avec les mots clés présents sur les pages web compilées dans sa base de données lexicales, en plus de la notoriété de chaque page. Ce qui, en fait, pouvait faciliter les manipulations SEO de certains référenceurs pour mieux positionner leurs sites.

Avec la recherche sémantique, Google ajoute à son algorithme habituel une forte dose d'intelligence artificielle pour afficher les pages recherchées. Les mots spécifiques de la requête ne vont pas forcément coïncider avec ceux des pages web à afficher. Tout simplement parce que Google sera à même de comprendre l'intention de l'utilisateur derrière sa requête.

Son nouvel algorithme, qui va faire appel à son Knowledge Graph, pourrait déterminer les différentes probabilités de sens des mots et phrases avant de décider d'afficher les réponses ayant le plus de sens par rapport à la requête. Un tel calcul pour le positionnement laisserait, a priori, peu de place à la manipulation SEO.

Quel impact sur le référencement organique


Toutes les techniques de marketing sur Google, liens organiques et liens commerciaux, sont basées sur les mots clés. Or, avec la recherche sémantique, ce ne sont plus les mots clés uniquement qui déterminent la pertinence d'une page web.

Dorénavant, ce sont le contexte, l'environnement, la localisation, les +1, les personnes, les objets, les lieux qui vont servir de signaux de pertinence. Autant d'éléments qui font partie de ce qui va vraiment changer dans le SEO en 2013.

A quoi faut-il donc s'attendre avec la recherche sémantique ? Bien sûr, à une chute relativement importante du trafic web des sites référencés. On le jugera au fil du temps...

Mais, comme toujours, tout est une question d'adaptation. Car, le SEO ne sera jamais une science gravée dans du marbre. Et la recherche sémantique est là pour nous ne le rappeler...

Aucun commentaire