Twitter se fâche avec tout son écosystème - Arobasenet.com



Twitter se fâche avec tout son écosystème

Twitter api update.
Twitter vient d'annoncer officiellement une prochaine mise à jour de son API. Une Update qui pourrait avoir un impact désastreux sur toutes les applications tierces de son écosystème.

On s'en rappelle encore, il y a peu, Linkedin (dont le cours en bourse a progressé de 65% depuis janvier 2012 - suivez mon regard) stoppait la publication de tweets sur sa plateforme en raison de règles plus contraignantes édictées par Twitter.

Cette fois, c'est tout l'écosystème de Twitter qui commence à vraiment trembler.

Changement des règles pour les développeurs


Selon Twitter, la mise à jour des règles d'utilisation de son API va instaurer une expérience utilisateur uniforme avec une authentification universelle pour tous.

Ces nouvelles règles commencent en transformant "les Recommandations d'utilisation" en "Consignes d'utilisation". Ce qui n'est pas anodin.

Car, les recommandations sont des instructions avec lesquelles vous pouvez travailler ou les refuser. Donc pas de réelles contraintes.

Alors que les consignes sont des instructions imposées auxquelles aucune dérogation expresse ne pourrait être donnée. Donc, aucune marge de manoeuvre.

Ainsi, avec les consignes d'utilisation de Twitter, soit vous y adhérez et vous avez toujours accès à l'API de Twitter, soit vous n'y adhérez pas en tant que développeur d'application tierce et vous n'avez plus accès à l'API de Twitter.

Et ce, que ce soit des applications Twitter pour mobile, tablette ou pour PC.

Certification des applications Twitter


Avec ces nouvelles consignes d'utilisation, Twitter exige dorénavant que toute application de son écosystème reçoive un certificat d'utilisation de son API (approbation) avant toute mise à disposition au public.

A défaut, l'application sera interdite d'accès à l'API. Et ceci entre immédiatement en vigueur pour toutes les nouvelles applications.

D'autre part, chaque application existante ne pourra plus dépasser le nombre de 100.000 utilisateurs. Les applications qui l'ont aujourd'hui dépassé pourront aller jusqu'au double du nombre d'utilisateurs qu'ils ont aujourd'hui.

De plus, les développeurs d'applications Twitter qui utilisent en ce moment la version 1.0 de l'API Twitter ont 6 mois pour migrer leurs applications vers la nouvelle version 1.1 ! Et donc, passer des recommandations d'utilisation aux consignes d'utilisation.

Quel impact sur l'écosystème


En changeant les règles du jeu pour les développeurs, Twitter espère les orienter vers d'autres projets de développement plutôt que l'unique syndication de ses tweets en accédant à la base de données de ses propres utilisateurs.

Ainsi, des applications telles que Echofon, Tweetbot, Twitterrific, et bien d'autres sont vouées certainement à disparaître...

Dans tous les cas, si vous utilisez ces applications tierces pour lire et publier des tweets, vous devez songer à les remplacer dès maintenant.

A ce stade, des questions me taraudent quand même l'esprit :

Quid encore des plugins WordPress ou Joomla! ainsi que des widgets qui permettent de poster ses nouveaux articles automatiquement sur Twitter ?

Quid aussi des plateformes de curation telles que Scoop.it  ou Paper.li qui facilitent la publication automatique de posts sur Twitter ?

Et, si l'on veut aller plus loin, on peut imaginer que bientôt on ne pourra plus collectionner des flux RSS de blogs divers dans une application tierce afin de tweeter automatiquement sur son profil Twitter tout nouveau post issu de cette sélection.

En même temps, il y a fort à parier, ne serait-ce qu'avec la limitation du nombre d'utilisateurs autorisés, que les développeurs de ces applications arrêterons d'eux-mêmes de les améliorer et les mettre à jour.

Car, quel intérêt pour les éventuels investisseurs de s'intéresser à votre projet si vous ne pouvez pas recruter indéfiniment de nouveaux utilisateurs pour votre application ? Une façon, pour Twitter, de "tuer" ces applications dans l'oeuf sans vraiment le dire !

En continuant donc de les utiliser, vous risquez de ne plus pouvoir mettre à jour votre profil Twitter. Ce qui pourrait être dommageable pour un utilisateur professionnel.

Or, il est de notoriété publique que Twitter ne disposent pas, à ce jour, de toutes les fonctionnalités de ces applications tierces de son écosystème qui ont largement contribué à son propre succès.

La désolation et la désapprobation de l'écosystème sont tellement grandes qu'une pétition circule en ce moment sur le Net.

Mais, les déboires de l'action Facebook en bourse (près de 50% de chute de sa valeur depuis le début de sa cotation) donne à réfléchir du côté de Twitter.

Par conséquent, la pétition en circulation pourrait ne pas faire plier Twitter qui cherche, lui aussi, à reprendre la main sur son écosystème pour créer un business modèle rassurant et présenter des gages de rentabilité aux investisseurs avant une éventuelle demande d'entrée en bourse.