Google et la redirection de GoogleBot en fonction de la géolocalisation - Arobasenet.com


Google et la redirection de GoogleBot en fonction de la géolocalisation

Google et le cloacking.

Voici la question à laquelle Matt Cutts répond dans sa dernière livraison vidéo : "J'offre des informations utiles (prix, frais de port) aux utilisateurs en fonction de leur géo-localisation. Google considérera-t-il cela comme du spam ? Peut-on afficher un contenu différent à GoogleBot et un autre aux utilisateurs ?"


Voici la réponse de Matt Cutts :

“Geo-location is not spam,” he says. “As long as you’re showing, ‘Oh, someone’s coming from a French IP address, let’s redirect them to the French version of my page or the French domain for my business,’ that’s totally fine. Someone comes in from a German IP address, I’ll redirect them over to the German version of my page – that’s totally fine. The thing that I would do is make sure that you don’t treat search engines any differently than a regular user. So if Googlebot comes in, you check the IP address, imagine that we’re coming from the United States, just redirect Googlebot to the United States version of your page or the .com, – whatever it is that you would serve to regular United States users. So geo-location is not spam. Google does it.”

En d'autres termes : La géolocalisation n'est pas du spam. Tant que vous redirigez un utilisateur ayant une adresse IP française vers la version française de votre site, c'est totalement correct. De même si vous redirigez un utilisateur allemand vers la version allemande de votre site. Ce qu'il faut vérifier, c'est de traiter les moteurs de recherche de la même manière qu'avec les utilisateurs.

Si GoogleBot, le robot d'indexation de Google, visite votre site, vous vérifiez son adresse IP, imaginons qu'il vienne d'un Data Center basé aux Etats-Unis, vous pouvez le rediriger vers la version US de votre site ou la version ".com" comme vous le ferez pour les utilisateurs des Etats-Unis. Cela ne sera pas considéré comme étant du spam. Google lui-même le fait aussi.

Quand un utilisateur arrive sur Google, nous le redirigeons vers la page que nous considérons comme la plus appropriée pour lui en fonction de plusieurs signaux, mais principalement en fonction de l'adresse IP actuelle de cet utilisateur.

A la dernière question de savoir si on peut présenter à GoogleBot un contenu X et présenter aux utilisateurs un contenu Y, Matt Cutts répond ceci :

"Dans un tel cas, c'est du cloacking et nous ne vous y encourageons pas".

Selon Google, Le "cloaking" est une pratique qui consiste à présenter aux internautes des URL ou un contenu différents de ceux destinés aux moteurs de recherche. Cette pratique constitue une infraction aux Consignes aux webmasters de Google, car elle propose aux internautes des résultats différents de ceux attendus.

En conclusion, GoogleBot doit être traité comme tous les autres utilisateurs.

Voici maintenant comment bien référencer son site sur Google en 2014.