Header Ads





Facebook a-t-il son Panda comme Google dans son nouvel algorithme ?

Facebook a récemment lancé un nouvel algorithme susceptible de favoriser les contenus de bonne qualité sur les fils d'actualités des profils.



Une mise à jour qui aura indéniablement un impact sur la visibilité de tout contenu sur Facebook. Une nouvelle stratégie de Facebook qui incite à une comparaison avec le filtre Google Panda.

Google Panda est un filtre au départ ajouté à l'algorithme de Google (ferait maintenant partie de Google Hummingbird) afin de lutter contre les contenus dits de faible qualité ou suroptimisés et de ne proposer que des contenus pertinents aux utilisateurs. En un mot, Panda permettrait à Google de mieux lutter contre le spam sur ses pages de résultats.

Or, le nouvel algorithme de Facebook ressemble à s'y méprendre aux objectifs de Google Panda. Ce qui a d'ailleurs fait réagir Matt Cutts, le responsable anti-spam de Google, qui ne s'est pas gêné pour publier le tweet ci-dessous pour dire : Je me demandais si et quand Facebook lancerait un équivalent de Panda.



Une réaction de Matt Cutts qui faisait suite à l'interview accordée par Lars Backstrom , le Manager des News Feed de Facebook, au site Allthingsd.com . A la question de savoir si Facebook n'était pas en train de mettre en place un Panda-Like, voici sa réponse :

I’m not totally familiar with the details of Panda. At least from the way you described it, it’s maybe not quite at that scale. But it’s kind of a step in that direction.
Whenever we make a change like this, it has the potential to break some of the strategies employed by people who get distribution on Facebook.

En d'autres termes : "Je ne connais pas tous les détails de Google Panda. A partir de la description que vous m'en faîtes, ce n'est pas vraiment à la même échelle de grandeur. Mais, nous nous dirigeons vers cette même direction.
Même si nous lançons un algorithme de ce type, c'est dans l'objectif de mettre fin à certaines stratégies utilisées par des marketeurs qui bénéficient de viralité sur Facebook
.

Et ce, avant d'ajouter : "Facebook commencera à faire plus en plus de distinctions entre les différents types de contenus publiés lorsqu'il aura affiné ses critères. De sorte que la qualité ne sera plus uniquement basée sur la source (le site web) ...

Facebook s'était rendu compte que les sources considérées comme fiables se lançaient aussi avec facilité à la publication de photos afin de récolter de nombreux "Likes". Maintenant, ces sources, mêmes si elles demeurent fiables aux yeux de Facebook, devront publier de vrais contenus pour les voir apparaître sur les fils d'actualité.

Mais, Lars Backstrom rassure les pages fans en disant que les photos auront toujours leur place sur Facebook. Seulement, il y en aura de moins en moins.

Dans tous les cas, Facebook a aussi fait savoir dans un document transmis à ses partenaires dont Adage.com qui le publie que :"le Marketeurs vont bientôt se rendre compte que la visibilité des posts des pages fans va de plus en plus se réduire.

Et les pages fans qui voudront dorénavant plus de visibilité sur Facebook devront se résoudre à payer "pour maximiser la diffusion de leurs message".