Facebook : Lettre ouverte à Mark Zuckerberg après le changement d'algorithme - Arobasenet.com



Facebook : Lettre ouverte à Mark Zuckerberg après le changement d'algorithme

Mark Zuckerberg, PDG de Facebook.

Beaucoup de marketeurs et de blogueurs se sont largement exprimés après le changement d'algorithme de Facebook tendant à favoriser les contenus de bonne qualité sur le fil d'actualité de Facebook.

Une changement qui, en principe, aurait dû être perçu comme étant de bon augure.

Seulement, voilà : cette mise à jour a réduit de façon drastique la portée (et donc la visibilité) des posts des pages fans sur Facebook. Ce que confirme cette étude dont je vous ai parlée dans un post précédent.

Ken Mueller, un marketeur, a donc tenu à publier une lettre ouverte à Mark Zuckerberg. Laquelle lettre que je retranscris ci-dessous pour vous.

Cher Mark,

Félicitations ! Vous avez créé quelque chose de génial. Et la plupart du temps, les gens l'adorent. Même s'ils ne le disent pas toujours, leur utilisation de Facebook l'atteste. Ils utilisent beaucoup Facebook.

Mais, vous savez, je vis dans un monde un tant soit peu différent. Je suis un marketeur qui travaille avec des entreprises, et l'un de mes rôles consiste à les aider à utiliser Facebook pour atteindre leurs clients et leurs clients potentiels. Et, il y a de nombreux mécontents depuis les récents changements intervenus dans l'algorithme des fils d'actualité de Facebook qui, apparamment, réduisent la portée organique des posts des pages pros de Facebook.

Ce qui n'est pas nouveau. Nous sommes vraiment fâchés. Si nous avions le choix, chaque utilisateur de Facebook verrait chaque post de chacun de nos clients pour lesquels nous travaillons. Vous ne nous rendrez probablement pas plus heureux avec de tels changements.

Et par conséquent, nous sommes bien fâhcés parce qu'il semble que la seule solution que nous ayons pour atteindre dorénavant nos clients sur Facebook serait de payer en publiant des annonces. Nous n'aimons pas dépenser de l'argent, spécialement sur Facebook, parce que, comme vous le savez, Facebook est gratuit.

Selon un article publié sur Inc. Magazine, tout ceci serait dû à une pensée philosophique associée à votre vision de Facebook. Il semble que de nombreux utilisateurs souhaitent passer leur temps à poster des photos de chats, de chiens, d'enfants, de cuisine, et bien entendu, occasionnellement de leur propre vie.

D'autre part, vous, vous voulez que le fil d'actualité ressemble juste à un fil de News de médias. Vous voulez que nous découvrions les News sur Facebook. Des News concernant par exemple Obamacare, la situation en Syrie, etc...

Je les trouve tout seul. En fait, Facebook, ainsi qu'une autre plateforme qui commence par "Tw...", constituent mes premières sources pour obtenir des informations d'actualité. Et j'aime ça. Mais, je dois l'avouer, de temps en temps, j'aime les photos de chien, ainsi que des photos de cuisine. Et j'aime aussi savoir les nouveautés des entreprises de ma propre localité.

Il semble donc que vous soyez vraiment en décalage avec vos utilisateurs, mais, en fin de compte, c'est vous seul qui décidez pour tous. Laissez-moi vous aider tant que peut se faire. J'ai une idée pour vous.

Surtout, ne changez rien !


C'est vrai, arrêtez de faire des modifications de l'algorithme du fil d'actualité de Facebook et laissez le monde du social média s'auto-réguler de lui-même.

En d'autres termes, laissez les utilisateurs (les particuliers comme les entreprises) en faire leur chose, et laissez-les décider ce qui devra s'afficher dans leur fil d'actualité. Tant sur le paramétrage de leurs informations personnelles privées et sur leur fil d'actualité, que sur leurs choix de ce qu'ils doivent Liker, partager, commenter, etc... Laissez faire et je pense sincèrement que tout le monde sera satisfait. Même mes grincheux confrères marketeurs.

Tout cela pour juste devenir une source de News aussi ? Laissez les gens décider comment ils veulent découvrir leurs News. Chacun a ses propres préférences. Certains voudront souscrire au New York Times ou au Wall Street Journal, pendant que d'autres voudront s'intéresser davantage au Weekly World News. Ou encore certains préféreront MSNBC alors que d'autres iront vers Fox News pour s'informer, ou vers une quelconque source inconnue. L'essentiel étant que nous puissions les choisir nous-mêmes, et non qu'ils nous choisissent eux.

C'est peut-être une idée plutôt novatrice que je propose là, mais comment être plus social ?

Laissez-nous vivre nos vies sur Facebook comme nous l'entendons. Sans chercher à nous dire comment il faut faire, ou nous balancer des carottes, ou nous battre avec des bâtons. Ne cherchez plus à nous mettre dans votre propre moule. Nous sommes des personnes, alors traitez-nous comme des personnes. Et en tant qu'entreprises, nos expériences sont différentes les unes des autres.

Laissez nos vies sur Facebook ressembler à nos vies dans le monde dit réel. Lorsque nous rejoingons nos amis en vrai, nous parlons de tout et de rien, du plus sérieux au plus ridicule ou futile. Bien sûr que nous discutons à propos de l'actualité de Nelson Mandela, mais nous chantons aussi des chansons connues en choeur. Nous sommes ainsi...

Et savez-vous quel type d'entreprises je suis ? Celles qui ont de bons produits et un bon service clientèle. Pensez-y !

Laissez faire les choses et je parie que vos statistiques exploserons à nouveau. Plus d'inscrits pour vous.Plus de temps passé sur Facebook. Et au final, plus d'annonceurs pour vous. C'est à dire plus d'argent pour vous !

Tout ce processus occasionnera des niches d'annonces très ciblées pour les marques. Ce dont nous voulons réellement sur Facebook.

Alors, entre vous (et vos investisseurs) et les particuliers et entreprises, ce sera du gagnant-gagnant, n'est-ce pas ?

Donnez une chance à cette idée. Faîtes vos calculs. Notez quelques chiffres. Je pense que vous serez agréablement surpris et heureux avec ce que vous découvrirez.

Surtout, je vous l'offre, cette idée. Rien à payer. Si vous adoptez mon idée, je vous promets de ne pas vous réclamer de droits d'auteur.

Alors, si vous pouvez accorder plus de souplesses et de liberté à mes clients pour plus de visibilité dans le fil d'actualité, je ne me plaindrai pas. Et je suis certain que vous savez qui sont mes clients.

Merci !
Cordialement, Ken Mueller

A vous de juger...

Découvrez Comment
être plus efficace sur Google+