La fonctionnalité "Email via Google+" de Google attaquée devant la FTC - Arobasenet.com


La fonctionnalité "Email via Google+" de Google attaquée devant la FTC


Consumer Watchdog, une association de consommateurs US, vient de déposer une plainte auprès de la FTC américaine (l'équivalent de la Direction Générale de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes- DGCCRF) contre Google.

Et ce, suite au dernier lancement de sa fonctionnalité qui autoriserait tous les utilisateurs de Gmail à contacter les utilisateurs de Google+ sans même connaître leur adresse email.

Pour rappel, cette fonctionnalité "Email via Google+" permet par défaut de recevoir des emails de personnes ayant un compte Gmail et Google+ à la fois. Mais, il est parfaitement possible de la désactiver afin de ne pas participer à ces échanges.

Dans sa plainte en date du 21 janvier dernier, Consumer Watchdog estime que cette fonctionnalité "est une intrusion évidente dans la vie privée de la personne et une opportunité pour les harceleurs potentiels". Et l'association d'estimer également que cette fonctionnalité violerait les termes de l'accord de 2010 conclu entre la FTC et Google lors du lancement de l'ancien réseau social Google Buzz.

Voici l'argument principal avancé par la partie plaignante :

(cliquez sur l'image pour l'agrandir)


Selon Consumer Watchdog, l'email via Google+ constitue un changement par rapport aux pratiques antécédentes d'information et de partages sur Google+ et Gmail. Conformément à la Section II (B) de l'Accord mutuel dit "Buzz" , Google devrait "obtenir expressément le consentement explicite de l'utilisateur avant tout type de partage de cet ordre". Le lien Gmail/Google+ tel qu'annoncé le 9 janvier dernier ne fournit pas une telle possibilité de consentement explicite dès lors qu'il y a un choix par défaut plutôt qu'une décision d'acceptation. Peut-être que certaines personnes aimeraient recevoir des messages de personnes totalement inconnues. Mais, cela devra être un choix d'adheseion proposé. Par conséquent et en l'état, cette fonctionnalité viole l'accord "Buzz".

Consumer Watchdog demande donc à la FTC de dire à Google de changer le choix par défaut (opt-out) par un choix par acceptation (opt-in) afin d'être en conformité avec l'Accord Buzz signé par Google et la FTC en 2010.

Affaire à suivre...

Découvrez maintenant des conseils de pros pour plus de performances avec Google Plus.