Voici pourquoi Google veut faire la promotion des pages Google+ Pros - Arobasenet.com




Voici pourquoi Google veut faire la promotion des pages Google+ Pros

Sans faire d'annonce officielle, Google teste, depuis la semaine dernière, le remplacement des URLs visibles sur les posts Google+ par l'affichage du nom de la page Google+ associée au site web et à l'auteur de l'article.

Il me semble qu'à l'heure actuelle, ce ne sont pas toutes les pages Google+ qui participent à ce test, ni tous les profils qui peuvent voir ce changement. A moins de me tromper...

J'avais déjà échangé la semaine dernière avec +Olivier Duffez qui m'avait interpellé en post privé sur Google+ sur ce changement en cours. Après coup, j'ai essayé d'approfondir ma réflexion sur ce test de Google.


Mais, avant d'aller plus loin dans l'analyse que je vais vous proposer, il faut bien parler de l'Authorship. C'est le programme de Google qui permet à tout auteur de revendiquer la paternité de tous ses contenus web en les associant à son profil Google+.

Jusqu'ici, l'authorship concerne tous les contenus d'un profil tant en tant qu'auteur qu'en tant que contributeur sur d'autres sites ou plateformes ne lui appartenant pas. Ce qui peut se faire en guest blogging ou en interne au sein d'une seule et même entreprise.

L'objectif de Google en lançant l'Authorship était de faire de Google+ une véritable plateforme d'identification qui lui permettrait de savoir qui publie quoi sur internet.

Mais, en dehors de la personnalisation des résultats de recherche sur Google pour les internautes connectés à leur compte Google+, il s'est posé à Google la question de savoir comment proposer des résultats de profils d'Autorité et dignes de confiance à tous les internautes. Ce qui aurait vraisemblablement inciter Google à lancer la fonctionnalité In-Depth Articles pour suggérer des articles de fond aux internautes en plus des résultats organiques.

Seulement voilà, cette fonctionnalité fait la part belle aux grandes marques et aux grands médias ayant une Pages Google+ Pros. Et Google se rend compte que ce ne sont pas ceux-ci qui produisent forcément les meilleurs contenus de fond que lisent la majorité des internautes.

Alors, comment faire pour qu'un plus grand nombre d'auteurs (blogueurs) participent à l'In-Depth Articles ? Et faire, "accessoirement", la promotion de Google+ ?

Quand le PublisherShip débarque...


C'est ici que nous arrivons au test actuellement en cours sur Google+. Voici ce que nous avons toujours vu sur les posts Google+ :

Cliquez ici pour lire l'article de ce post.

Et voici ce que nous voyons actuellement en mode test :

Cliquez ici pour lire l'article de ce post.


Cliquez ici pour l'article de ce post.

Dans la première image ci-dessus, vous avez le titre cliquable de l'article partagé et l'URL (adresse web) ou le nom de domaine cliquable de l'article partagé qui pointent tous les deux vers le même article. Il y a donc 2 liens pour une même destination. Alors, Google a pensé utiliser le deuxième lien pour faire la promotion des pages Google+ et, du coup, supprimer ce doublon de liens.

D'où ce qu'on retrouve dans la deuxième et la troisième image ci-dessus où le titre cliquable de l'article partagé demeure et l'URL (ou le nom de domaine) de l'article partagé est maintenant remplacée par le nom de la Page Google+ Pro Vérifiée associée à cet auteur.

Pour rappel, la vérification des pages Google+ Local se fait désormais à la seule discrétion de Google. Et Google semble maintenant vouloir ouvrir davantage cette vérification discrétionnaire à tous les types de Pages Google Plus Pros pour son test en cours.

En agissant ainsi, Google enverrait un signal fort en direction des marques et entreprises qui hésitent à venir sur Google+ en leur montrant comment il pourraient les aider à améliorer leur visibilité sur Google+. Ce qui leur faciliterait par la même occasion le recrutement de followers (abonnés) pour leurs Pages Google+ Pros.

La mention des pages pros dans les posts des profils ou des pages aura un lien qui pointera en dofollow vers la page pro (Editeur ayant inséré le tag rel=publisher sur son site) de l'auteur. Laquelle page pro devant avoir été vérifiée avec un lien pointant vers le site web ou le nom de domaine officiel de la marque ou de l'entreprise dont est issu l'article partagé.

Et cette mention de la page pro va s'afficher automatiquement ou aléatoirement dans les posts Google+ (profil ou page pro) quelle que soit la personne qui partage l'article : l'auteur, un autre profil Google+ ou une autre page Google+.

Mais, selon certaines observations, certaines pages pros participant à ce test ne seraient ni des pages vérifiées, ni reliées à un nom de domaine vérifié. Donc, d'autres critères pourraient intervenir dans la sélection des pages pros à la discrétion de Google. En fonction de l'Autorité du nom de domaine ou du site web ?

Toujours est-il qu'en privilégiant les auteurs identifiés (profils Google+ participant à l'Authorship) ayant une page pro vérifiée qui pointe vers un nom de domaine ou un site vérifié (publishership), Google pense pouvoir obtenir plus de contenus pertinents de fond à suggérer dans la fonctionnalité in-Depth Articles sur ses pages de résultats aux internautes qui ne sont pas connectés à un compte Google. Des contenus provenant d'auteurs doublement identifiés (profil Google+ et page Google+) et faisant office d'Autorité sur un sujet précis.

Ce qui constituerait un autre gage à l'endroit des marques et des entreprises à qui s'adresserait cette fonctionnalité en cours de test, si elle devait se confirmer. Google leur garantissant plus de visibilité sur son moteur de recherche si elles acceptaient d'être actives sur son réseau social Google+ en y partageant en priorité leurs contenus. De cette façon, Google leur garantit un service après vente dans ce "deal" !

Ce serait sans doute aussi une occasion pour Google de faire un pied de nez à Facebook qui serait en ce moment en train de réduire la visibilité organique des contenus partagés par les Pages fans.

C'est donc une histoire de "viens voir chez moi, l'herbe est toujours plus verte"...