Etude : Google, Bing et Yahoo envoient de moins en moins de trafic vers les sites web - Arobasenet.com




Etude : Google, Bing et Yahoo envoient de moins en moins de trafic vers les sites web

Etudes et chiffres visites moteurs de recherche

Dès lors qu'il s'agit du marché de la recherche internet et du trafic référent, tout le monde s'accorde à dire que Google se taille la plus grosse part du gâteau.

Cependant, selon la dernière étude de Shareaholic, des moteurs de recherche tels que Google, Yahoo et Bing auraient tendance à envoyer de moins en moins de trafic aux sites présents sur leurs pages de résultats.

Ces 3 principaux moteurs de recherche connaîtraient une chute dans le trafic envoyé vers d'autres pages web. Shareaholic, qui a effectué cette étude (entre décembre 2013 et mai 2014) à partir de son réseau de 300.000 sites utilisant ses boutons de partages sociaux, constate qu'il y a une baisse du nombre total de personnes visitant les sites web depuis ces 3 principaux moteurs de recherche.

Et ce, du fait que ces moteurs de recherche proposent de plus en plus de réponses directes aux utilisateurs (Knowledge Graph) et que ces derniers n'ont souvent aucune raison de se rendre sur d'autres sites web pour obtenir l'information recherchée.

Pour précision, Shareaholic n'a tenu compte que du Top 5 des moteurs de recherche aux Etats-Unis.


Chiffres trafic web
Image via Shareaholic.com

Les chiffres du trafic des moteurs de recherche



  • La recherche internet procure à elle seule le tiers du trafic reçu par les sites web.

  • Google partage 31,04% de son trafic avec l'ensemble des sites web référencés.

  • Yahoo, Bing Ask.com et AOL ont fourni moins d'1% de l'ensemble des visites reçues par les sites web en Mai.

  • Google tout seul envoie près de 17 fois le total des visites de Yahoo, Bing, Ask.com et AOL réunis.

  • En 6 mois, le trafic référent (reçu par les sites web) de Google est passé de 37,49% à 31,04%. Soit une baisse de 6,45%.

  • En 6 mois, le trafic référent de Yahoo est passé de 1,31% à 0.90%. Soit une baisse de 0,41%.

  • En 6 mois, le trafic référent de Bing est passé de 1,15% à 0.78%. Soit une baisse de 0,36%.

Il serait intéressant de voir à la fin de l'année si cette baisse du trafic référent se confirme et/ou s'accentue.





Cette baisse de trafic provenant des moteurs de recherche vers les sites suivis par Shareaholic à travers ses boutons de partages sociaux présents sur +300.000 sites recevant un total mensuel de +400 millions de visiteurs uniques est une indication à prendre en compte.

A savoir que pour ne pas mettre tous vos oeufs dans un même panier, vous aurez compris qu'il est plus que jamais nécessaire de diversifier vos sources de trafic. En même temps, il faut comprendre que cette baisse correspond aussi à la place de plus en plus grande que prennent les réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter dans la recherche d'informations ...





Quel est l'engagement des visiteurs envoyés par les moteurs ?



Pour savoir quelle peut être la qualité des visiteurs des moteurs de recherche, Shareaholic a analysé 3 métriques : le temps moyen par visite, le nombre de pages visitées par visite et le taux de rebond. Et ce, afin de déterminer quel moteur de recherche fournit une audience pertinente et engagée aux sites web.

Il ressort donc de cette dernière analyse (voir image ci-dessous) qu' Ask.com, Bing et Yahoo envoient très peu de visites, mais quand ils le font, ces visites procurent plus d'engagement sur les sites.

En effet, ces 3 moteurs envoient des visiteurs qui consultent plus de pages à chaque visite et sont moins enclins à quitter le site après avoir lu le premier article désiré.

Paradoxalement, Google qui livre le gros du trafic référent est celui-là même qui fournirait des visiteurs de faible qualité. Ses visiteurs étant ceux qui sont les moins engageants. Ce qui pourrait expliquer pourquoi Google tient à la qualité du contenu (Google Panda !)...

Les visiteurs envoyés par Google s'avèrent être des visiteurs toujours pressés et prêts à quitter votre page s'ils ne trouvent pas immédiatement la solution à leur problème. C'est d'ailleurs pourquoi les sites web connaissent des taux de rebond plus élevés avec les visiteurs de Google : 61,26% de taux de rebond en moyenne.

D'autre part, les utilisateurs de Google Search qui visitent les sites web consulteraient très peu de pages par visite : 2,34 pages en moyenne.





Il faut tout de même noter que les moteurs de recherche aux Etats-Unis sont réputés pour envoyer moins de visites organiques aux sites web que dans d'autres régions du monde.

Mais, dans l'ensemble, tous les moteurs de recherche subissent la concurrence des réseaux sociaux qui atténuent de plus en plus leur influence en terme de visibilité web et de trafic référent.

Aucun commentaire