SEO : Google va-t-il pénaliser les annuaires téléphoniques en ligne ? - Arobasenet.com


SEO : Google va-t-il pénaliser les annuaires téléphoniques en ligne ?


Cela fait un bon moment que les annuaires téléphoniques en ligne sont dans le collimateur de Google.

Surtout de l'Equipe anti-spam dirigé par Matt Cutts qui trouve que ce genre de sites n'apportent aucune valeur ajoutée à l'expérience utilisateur.

Et l'échange que nous rapporte Barry Schwartz qui a eu lieu sur Twitter entre Matt Cutts et le responsable d'un annuaire téléphonique en ligne est assez révélateur de tout le mal que pense Matt Cutts.

Le premier tweet (voir ci-dessous) a été posté par l'entreprise Whocalld qui déclare que son annuaire téléphonique n'est pas un site spammy et s'étonne qu'il ait été pénalisé.


Ce à quoi répond Matt Cutts en disant qu'il a du mal à voir une valeur ajoutée à ces pages remplies de numéros de téléphone auto-générés dont se plaignent les utilisateurs qui cherchent parfois à savoir à qui appartient tel ou tel numéro de téléphone.

Et Matt Cutts profite de l'occasion, c'est assez rare, pour faire une mise au point détaillée des reproches faits à ces annuaires téléphoniques en ligne pour les recherches de numéros inversés :

Un aperçu de ce que refuse Google.

  • Trop de gens désapprouvent la masse de numéros sur les pages de numéros de téléphone.

  • Ces liens auto-générés constituent des liens "non-naturels".

  • Suite à de nombreuses plaintes, Google decouvre que souvent, ces pages auto-générées reçoivent en plus des liens artificiels pointant vers elles.

  • Il suffit de saisir un numéro de téléphone sur ces sites pour se rendre compte qu'il n'existe aucune valeur ajoutée.

  • Même que leurs pages d'accueil ne donnent aucune indication sur le contexte de la prestation. Alors, Google ne saurait avoir confiance en ce genre de sites.

Ce qui veut bien dire que les annuaires téléphoniques en ligne et autres annuaires inversés devront faire un effort dans la création de contenus pertinents présentant leur activité pour se différencier les uns des autres. D'ailleurs, Matt Cutts avait déjà prévenu en 2012 que Google considérait les pages de ces sites comme du spamming.




A la fin de ce long échange, Whocalld a finalement eu l'honnêteté de reconnaître que son site est un site spammy.

Aucun commentaire