71% des auteurs ayant un profil Google+ n'utilisent pas l'Authorship - Arobasenet.com




71% des auteurs ayant un profil Google+ n'utilisent pas l'Authorship

Chiffres adoption de Google AuthorShip


Le 28 Août dernier, contre toute attente, Google mettait fin à l'Authorship qui semble avoir été une véritable opportunité pour attirer l'attention de tous les auteurs de contenus web vers Google+.

En fait de suppression totale, on sait maintenant que ça l'est uniquement pour les personnes faisant des recherches sur Google sans être connectées à leurs comptes Google Plus.

Cependant, hier, nous avons vu que rester toujours actif sur Google+ pouvait s'avérer payant, en ce qui concerne les recherches dites personnalisées effectuées par des personnes connectées à leur profil.

Pour justifier ce retrait des photos de l'authorship, John Mueller de chez Google avait déclaré que Google " avait réalisé que l'authorship n'était pas toujours facile à installer et que de toute façon, entre autres, sa suppression de changeait rien aux taux de clics sur les résultats de recherche".

Mais, pourrait-il y avoir d'autres raisons non avouées qui ont poussé Google à supprimer les photos d'authorship de ses pages de résultats ?

L'étude réalisée par +Eric Enge tend à confirmer l'une des raisons que j'avais avancées lors de l'annonce de cette information. A savoir que l'authorship n'aurait en réalité pas rencontré le succès escompté du fait d'un défaut d'adhésion populaire par les auteurs de contenus web disposant d'un profil Google+.

Méthodologie de l'étude


+Eric Enge a analysé 150 sites de grands médias connus dans le monde. A partir de ces sites de grands médias, il a vérifié comment leurs 500 auteurs qui rédigent régulièrement des articles sont identifiés. Le but de cet exercice étant d'évaluer si oui ou non les auteurs et les éditeurs (grands médias) participaient au programme de l'authorship.

Et si c'était oui, il vérifiait si le tag de l'authorship était correctement installé.

Pour les éditeurs, Eric Enge a vérifié les points suivants :

  • Ont-ils une page dédiée aux auteurs sur leurs sites ?

  • Ont-ils validé leur authorship en passant par la méthode des 3 liens (qui requiert une page d'auteurs sur le site) ?

  • Ont-ils validé leur authorship en passant par la méthode des 2 liens (qui ne requiert pas de page d'auteurs sur le site) ?

  • Ont-ils validé leur authorship en passant par la méthode de l'email (qui ne requiert de page d'auteurs sur le site) ?

  • S'ils l'ont installé, est-ce qu'il fonctionne correctement ?

Images via stonetemple.com

Résultat des courses concernant les 150 sites de grands médias :

L'étude suggère que 72% des sites ont essayé d'installer l'authorship avec des fortunes diverses :

  • 72% des 72 sites (soit 52) qui ont essayé de l'installer l'ont fait avec des erreurs.

  • 64% des 100 sites testés (soit 64) avec l'outil de test des données structurées de Google affichent correctement le balisage des données structurées.

  • 79% des 72 sites qui ont essayé de l'installer (soit 57) affichent correctement le balisage des données structurées.

  • 25% des 28 sites qui n'ont pas tenté l'installation de l'authorship (soit 7) affichent correctement le balisage des données structurées. Sans doute à l'aide du balisage schema.org.




Résultats pour les 500 auteurs travaillant pour le compte des 150 sites de grands médias et qui ont oui ou non un profil Google+, il s'agit de savoir,  s'il l'avaient, dans quelle mesure ils l'utilisent dans leurs articles pour en revendiquer la paternité.

  • 261 auteurs, soit 50,2%, n'avaient pas de profil Google+.

  • 108 auteurs, soit 20,8%, avaient un profil Google+ mais n'avaient aucun lien de profil pointant vers le site de leurs Editeurs. Donc, pas d'authorship.

  • 151 auteurs, soit 29%, avaient un profil Google+ avec un ou plusieurs liens pointant vers le site de leurs Editeurs. Donc, authorship.




Ainsi, sur les 500 auteurs vérifiés, 71% (soit 369) ne participaient pas à l'AuthorShip.

Au final, cette étude, qui reste juste une étude avec une moyenne sur un panel précis, attesterait du fait que l'authorship était assez compliqué à installer pour les auteurs qui l'abandonnaient ou l'ignoraient.

Ce qui pourrait d'une manière ou d'une autre justifier sa suppression.


Aucun commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.