Pourquoi Google pourrait-il vouloir racheter Twitter ? - Arobasenet.com




Pourquoi Google pourrait-il vouloir racheter Twitter ?


Depuis quelques jours, des rumeurs courent à Wall Street sur un probable rachat de Twitter par Google. Même si le site de micro-blogging continue de lancer de nouvelles fonctionnalités.


Pourquoi Google pourrait-il vouloir racheter Twitter ?


Alors, qu’est-ce qui pourrait tant justifier que Google veuille acquérir Twitter ? Et puis, est-ce que Google a vraiment envie de racheter Twitter au prix éventuel annoncé de 40 milliards de dollars ?

Finalement, quel intérêt pour Twitter de se faire racheter ?

L’argent ne peut pas être un frein à une telle ambition de Google. Il dispose actuellement de plus de 60 millards de dollars en cash.

Comme je le disais dans mon précédent post sur ce même sujet, seule la technologie du moteur de recherche de Twitter en temps réel pourrait justifier l’intérêt de Google pour Twitter.

Google avait tenté d’afficher des tweets en temps réel


Comme le rappelle +Wojdylo dans un post, du 7 Décembre 2009 au 2 Juillet 2011, suite à un accord conclu avec Twitter, Google proposait la recherche de tweets d'actualités en temps réel sur son moteur de recherche.

Seulement voilà, les résultats issus de Twitter avaient le plus souvent un décalage de 15 à 20 minutes avec l’actualité déjà diffusée sur Twitter. Or, en recherchant ces mêmes informations sur Twitter, on pouvait avoir des réponses réactualisées en temps réel.

Ce qui établit bel et bien une différence entre les deux moteurs de recherche.

Le fait est que le robot de Google ne peut pas explorer, indexer et classer les mises à jour de Twitter aussi vite pour que tout ceci se passe en temps réel. Son moteur de recherche sait prendre son temps pour analyser et comprendre un contenu indéxé avec ses différents signaux afin de mieux le classer.

C’est pourquoi Twitter est aujourd’hui privilégié par rapport à Google pour les résultats sportifs, le social tv, les événements et les news.

Et ça, Google tient à y remédier rapidement pour attirer davantage les annonceurs qui ciblent les informations en temps réel.

Des tests de tweets en cours sur Google mobile ?


+Christophe Vieira a récemment partagé sur Google+ le post ci-dessous avec une capture d’écran mobile d’une recherche effectuée sur Google.

Les résultats sur mobile présentés ici sont des résultats enrichis avec un logo, sans oublier le label “mobile-friendly” du site. Avec lecture du tweet sur Twitter.





Qu’en déduire ? A travers ce post, autant le premier résultat renvoie le visiteur vers le site officiel de Twitter avant d'aller lire le contenu sur la version mobile du site web, autant le deuxième résultat est un tweet indexé à partir de l'applications mobile de Twitter et le troisième un post Google+ indexés à partir de l'application mobile de Google+.

C'est pourquoi nous avons les logos de ces 2 applications, ainsi que le label Appli Twitter et Appli Google+.

Google a déjà dit qu'il indexait les contenus présents dans les applications mobiles. C'est bien ce qu'il démontre ici. Est-ce à dire qu'il est plus facile pour lui d'indexer des tweets depuis l'application mobile de Twitter ? Nul ne le sait.

Mais, y a-t-il une relation entre la mise en avant des tweets et des profils Twitter et la rumeur de rachat de Twitter par Google ? C'est possible. Même s'il est difficile de conclure en réalité s’il s’agit de test rentrant dans ce supposé "deal" à venir.

Quel intérêt pour Twitter de se faire racheter


L’action en bourse de Twitter baisse régulièrement depuis un certain temps. Son cours est passé de 60,4 dollards l’action le 28 Janvier 2014 à 37,45 dollars au 28 Janvier 2015. Soit une perte de près de 40% en une année.


Image via Google.fr


Sans oublier que le signal envoyé par les principaux dirigeants, dont le PDG Dick Costolo, qui ont récemment vendu des centaines de milliers d'actions de Twitter qu’ils détenaient.

De plus, malgré un chiffre d’affaires en hausse au troisième trimestre 2014, Twitter ne convainc toujours pas ses investisseurs, ni Wall Street.

L’intérêt pour Twitter pourrait donc être de se vendre au prix fort actuellement. Car demain, en cas de baisse continue du cours de son action en bourse, il sera plus difficile de se faire racheter à près de 40 milliards de dollars.

Or, selon certaines indiscrétions, Google ne veut pas débourser plus de 35 milliards de dollars pour racheter Twitter avec son cours actuel. Par conséquent, il pourrait être tenté de jouer la montre et espérer que l’action de Twitter baisse encore.

Et puis, il faut dire que Google saura mieux rentabiliser Twitter avec ses Adwords et en publiant des tweets sponsorisés sur son réseau Adsense comme il le fait avec les annonces +Post.

Alors, si et seulement si l’action Twitter se situait en cous d’année 2015 entre 25 et 30 dollars, Google pourrait proposer une offre de rachat en dessous des 20 milliards de dollars. Soit moins de la moitié de ce que voudrait Twitter aujourd’hui, selon l’information diffusée sur la chaîne américaine CNBC.

Aucun commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.