Google pénaliserait des sites eCommerce avec la dernière mise à jour de son algorithme - Arobasenet.com


Google pénaliserait des sites eCommerce avec la dernière mise à jour de son algorithme


Google améliore chaque jour ses algorithmes de recherche, mais la dernière mise à jour survenue la semaine dernière semble particulièrement importante pour avoir été constatée par de nombreux spécialistes SEO.

Google s’attaque aux sites eCommerce avec sa dernière mise à jour


Alors que certains pensaient à une autre mise à jour de Panda ou de Penguin, Google a bien reconnu qu’il y a eu une mise à jour mais qu’elle ne concernait ni Panda, ni Penguin.

La réponse est finalement venue de SearchMetrics qui a effectué de profondes investigations avant de révéler ce dimanche que la dernière mise à jour de l'algorithme de Google Search concernerait exclusivement les noms de marques utilisées par les sites e-commerce.

Ainsi, de nombreux sites e-commerce ont déjà été durement impactés pour avoir optimisé certains de leurs contenus (et meta title et description) avec des noms de marque qui ne leur appartiennent pas.

Il s’agirait donc d’un nettoyage en règle des sites ecommerce après que Google ait récemment révélé avoir reçu en 2014 près de 345 millions de demandes de suppressions de liens pirates.

En plus des sites ecommerce qui utilisent de façon “abusive” des noms de marque sans autorisation, cette nouvelle Update de Google cible aussi ceux qui utilisent les noms de marques avec des fautes de frappe ou d’orthographe.

Et cela concernerait non seulement les noms de marque, mais aussi les mots clés très concurrentiels dans le domaine de la vente en ligne.

Les victimes, dont en entendra bientôt parler, seraient, selon Searchmetrics.com, les détaillants et les comparateurs de prix (encore !) qui devraient perdre dans les jours à venir un important trafic.

Si vous avez un site eCommerce que vous vendez des produits de marque, vérifiez votre trafic ainsi que vos contenus pour savoir si vous n’utilisez pas des noms de marques de façon “abusive”.

Le déploiement de cette mise à jour se poursuivrait encore à l'heure actuelle.

Aucun commentaire