Google n’utilisera plus les données structurées non visibles sur une page - Arobasenet.com



Google n’utilisera plus les données structurées non visibles sur une page

Après les extraits enrichis des avis et notations, Google vient de modifier (le 13 Mars 2015) les conditions d'utilisation des données structurées.

Données structurées sur Google

Lorsque Google a publié le 15 janvier 2015 ses nouvelles guidelines concernant l'utilisation des données structurées, il avait indiqué : “Google ignore tout contenu qui n'est pas visible pour les utilisateurs humains”.

Mais, il vient à nouveau de modifier considérablement cette information.

Ainsi, au lieu de cela, les consignes modifiées affirment tout simplement que les données structurées devraient refléter avec exactitude le contenu d'une page donnée.




Voici ce que dit désormais Google :

La qualité des données structurées ne doit pas créer une expérience trompeuse ou mensongère pour les utilisateurs de la recherche. Il devrait être un reflet précis et à jour de la rubrique et des contenus déjà présents sur la page, tels que les textes, images et vidéos.

Mais, pour éviter tout quiproquo, Google a ajouté ceci :

Généralement, Google n'affiche pas de contenu qui n'est pas visible pour l'utilisateur final. En d'autres termes, et de façon générale, vous ne devez pas baliser un contenu qui n'est pas visible par les utilisateurs. Toutefois, dans certaines situations, il peut être utile de fournir des données supplémentaires aux moteurs de recherche telles que la date, les prix ou encore les stocks disponibles.
Et ce, en insérant ces dernières dans le code source avec la syntaxe de la balise “meta itemprop” qui reste donc invisible aux utilisateurs. Ce type de syntaxe n'étant utile que pour fournir une solution de rechange lisible par les moteurs pour lever toute ambiguïté.

Google n’utilisera plus les données structurées non visibles
Copie via Google.com

Bref, ce que Google veut dire aux webmasters avec insistance, c’est qu’une donnée structurée qui ne serait pas visible pas les lecteurs ne serait plus pris en compte dans les extraits enrichis (informations supplémentaires) affichés dans ses pages de résultats.

Google a donc modifié ses consignes parce que certains webmasters auraient cru, en raison du format LD-JSON, que toutes les informations balisées n’apparaissant pas dans un contenu pouvaient aussi être utilisées dans les extraits enrichis affichés dans les SERP.

D’où l’intérêt de cette précision.

Aucun commentaire