Amazon porte plainte contre des auteurs de faux avis - Arobasenet.com



Amazon porte plainte contre des auteurs de faux avis


Amazon vient de déposer ses premières plaintes aux Etats-Unis contre des sites qu’il accuse de produire de faux avis sur ses produits.

Les sites poursuivis sont Buyamazonreviews.com, Buyazonreviews.com, Bayreviews.net et Buyreviewsnow.com qui vendent des packages d’avis sensés provenir de personnes ayant réellement acheté et testé des produits vendus sur Amazon.


Amazon porte plainte contre des auteurs de faux avis


Il s’agit pour ces sites d’apporter des avis et des notations par étoiles (4 à 5 étoiles la plupart du temps) à leurs clients ayant des produis en vente sur Amazon afin d’influencer le classement de ceux-ci sur le site ecommerce.

En effet, les utilisateurs d’Amazon recherchant un produit ont l’habitude de lire les différents avis afin de savoir si le produit recherché est effectivement valable. Par conséquent, ces avis et notations par étoiles ont un réel impact sur la décision d’achat des utilisateurs.

Et ils incitent les autres acheteurs a laissé aussi un commentaire du produit testé.

Comme le révèle le site GeekWire, la plainte a été déposée ce mercredi 8 Avril 2015 auprès de la Cour Supérieure du comté de King et accuse Jay Gentile de Californie (opérateur des sites Web incriminés) de publicité mensongère, contrefaçon de marque et infractions à l' Anticybersquatting Consumer Protection Act et à la loi sur la Protection du consommateur de Washington.

Amazon demande au tribunal de sommer ces sites Web à cesser d'utiliser le nom de sa société et d’arrêter de vendre les avis et autres notations par étoiles, et réclame des dommages et intérêts pour le préjudice subi.

Amazon a donc désormais décidé de lutter contre les faux avis et les notations par étoiles “factices”. Même si cela ne concerne qu’une infime partie des avis sur la plateforme d’ecommerce, il s’agit de stopper l’abus de confiance de ses utilisateurs avant que le phénomène ne se transforme en véritable écosystème.

Sans nul doute qu’Amazon trouve là une occasion de créer une jurisprudence et d’envoyer un signal fort aux vendeurs qui seraient tentés par ce genre de pratiques qui vont à l’encontre de ses conditions d’utilisation.

Aucun commentaire