Les derniers conseils SEO pour le Mobile-Friendly avant le 21 Avril - Arobasenet.com




Les derniers conseils SEO pour le Mobile-Friendly avant le 21 Avril

Google a annoncé au mois de Février dernier qu'à compter du 21 Avril 2015, il fera du site compatible mobile (Mobile-Friendly) un critère de classement lors des recherches effectuées à partir d'un appareil mobile.

Par conséquent, tous les propriétaires de sites qui souhaitent bien se classer sur Google Mobile devront respecter un certain nombre de consignes afin de mieux répondre à ce critère de ranking.


Les derniers conseils SEO pour le Mobile-Friendly


C’est ce que nous propose l’infographie ci-dessous.

Mais, il faut admettre dès le départ que pour mieux vous classer, Google devra bien comprendre la configuration de votre site mobile. Et donc accéder à tous les fichiers du site.

Et ce, même si Google ne favorise a priori aucun format particulier d’URL.

Autant Google semble avoir relancé le débat entre site mobile dédié et site en responsive design, autant vous devez choisir l’une des 3 configurations d’URL ci-dessous pour afficher la version mobile de votre site.


Choix du format d’URL pour le mobile



Responsive design : Il s’agit d’un site qui s’adapte à tous les appareils. Le site en responsive design utilise donc le même code HTML pour une même URL visitée et adapte l’affichage du contenu en fonction du type d’appareil (ordinateur, tablette, mobile) de l’utilisateur.

Le webmaster devra cependant utiliser le code Meta name=”viewport” pour indiquer au navigateur web comment adapter son contenu.

L’intérêt du site adaptable :

  • Il ne nécessite aucune redirection de l’utilisateur et constitue à ce titre un gain de temps.

  • Il facilite le partage de vos contenus, quel que soit le support, avec une même URL.

  • Il facilite la gestion et la maintenance du site pour un même contenu.

  • Il aide l’algorithme de Google à mieux indexer les contenus sans avoir à rechercher d’autres signaux pour savoir s’il s’agit du mobile ou pas.

Dynamic Serving : Il va permettre aux webmasters de gérer deux sites distincts ayant les mêmes URL. Il utilise la même URL, quel que soit l'appareil utilisé, mais génère une version distincte du code HTML pour les différents types d'appareil selon les informations dont dispose le serveur au sujet du navigateur.

Utilisez l'en-tête HTTP "Vary" pour signaler vos modifications en fonction du user-agent. Cette en-tête HTTP "Vary" va jouer deux rôles essentiels :

  • Il indique aux serveurs de mise en cache, utilisés entre autres par les FAI (Fournisseurs d’Accès à Internet), de prendre en compte le user-agent lorsqu'ils décident d'afficher la page à partir du cache ou non. Sans en-tête HTTP "Vary", le cache de la page HTML pour ordinateur peut s'afficher par erreur sur un mobile, ou inversement.

  • Il permet à Googlebot de détecter plus rapidement le contenu optimisé pour les mobiles, puisqu'un en-tête HTTP "Vary" valide est l'un des indicateurs que Google utilise pour explorer les URLs qui affichent ce type de contenu.

Le Dynamic serving va aussi permettre de détecter correctement les chaînes du user-agent.

URLs distinctes : un code distinct est affiché sur chaque appareil et sur des URLs distinctes. Cette configuration essaie de détecter l'appareil de l'internaute, puis le redirige vers la page appropriée à l'aide de redirections HTTP et de l'en-tête HTTP "Vary".

Il s’agit ici d’une configuration courante qui consiste à proposer des pages optimisées pour les ordinateurs sur www.example.com et des pages correspondantes sur m.example.com pour les internautes mobiles.


Les recommandations pour l’optimisation mobile


Pour optimiser l'affichage et l'indexation de votre page, les fichiers JavaScript, CSS et images que votre site Web utilise doivent être totalement accessibles par Googlebot, de sorte que celui-ci puisse explorer votre site comme un internaute ordinaire.

Plus de détails avec les 7 erreurs fréquentes du mobile-friendly révélées par Google.

A retenir


  • Le site compatible mobile bénéficiera d’un label “Site mobile”.

  • Le signal du mobile-friendly n’affectera pas le classement sur tablette.

  • Le signal du site compatible mobile sera détecté en temps réel.

  • Le mobile-friendly est déterminé page par page. Si vous avez 10 pages web sur votre site web et que seules 5 sont compatibles avec le mobile, seules ces 5 bénéficieront du label “site mobile”.

  • Le responsive design n’apporte aucune faveur supplémentaire en termes de ranking.


Aucun commentaire