Header Ads





Instant Articles de Facebook : Tout ce qu’il faut savoir


Ainsi, après des mois de rumeurs, Facebook a finalement lancé sa fonctionnalité Instant Articles qui n’est accessible que depuis son application mobile officielle.

Une initiative tendant à inciter les éditeurs de sites et surtout les grands médias à héberger leurs contenus directement sur Facebook.


Instant Articles de Facebook


Pour Facebook, il s’agit d’abord d’une expérience rapide et interactive pour la lecture des articles dans le News Feed et aussi d’un outil pour les éditeurs pour créer rapidement des articles interactifs sur Facebook tout en ayant le contrôle sur leurs articles et les possibilités d'expérience et de monétisation de leur marque.

Dans un document de questions fréquemment posées (FAQ), Facebook indique clairement qu’ Instant Articles ne sera jamais exigé pour tous les éditeurs sur Facebook à l'avenir, et que ceux qui choisissent de l'utiliser auront toujours le contrôle sur la quantité d’articles qu'ils souhaitent publier avec.

Il confirme donc que le partage de liens d’articles standard restera toujours accessible sur Facebook pour les éditeurs qui ne souhaitent pas participer à Instant Articles.

Facebook tient à rassurer les éditeurs qu’il n’y a aucune obligation de créer des contenus originaux et uniques pour Facebook. Instant Articles n’étant, d’après lui, qu’un simple outil optimisé pour la distribution de contenus sur Facebook.

Il ne s’agit pas non plus d’accorder un quelconque traitement de faveur spécial dans le classement des contenus dans le News Feed pour les contenus hébergés sur Facebook.




Instant Articles supporte la syndication automatisée des contenus via HTML et les flux RSS. Ainsi, une fois qu’un éditeur aura accepté d’y participer, il n’y aura plus grand chose à faire. Et les articles publiés nativement sur Instant Articles seront aussi publiés sur le propre site de l’éditeur.

Il n’est donc pas question de publier des articles exclusivement réservés à Facebook.

Lors de la publication d’un article dans Instant Articles, Facebook met à disposition un outil de prévisualisation pour permettre aux éditeurs de voir le rendu de leur publication à venir sur Facebook afin d’apporter les corrections nécessaires.

Il est aussi possible pour les éditeurs d’intégrer dans leurs contenus des éléments tels que des cartes interactives, des vidéos en lecture automatique (autoplay), des codes HTML pour la mise en page pour améliorer leur contenu avec des fonctionnalités rich-media.

Instant Articles fonctionne avec tout type de contenu. Et chaque contenu hébergé sur Facebook peut être partagé, commenté et apprécié (Like). Chaque contenu hébergé dans Instant Article ayant son propre lien.

Quel impact sur le trafic organique des éditeurs ?


Une question qui est probablement dans l'esprit de chaque éditeur est : comment cela affectera mon trafic organique ?

Voici la réponse de Facebook:

"Instant Articles s’affiche au sein de l'application mobile Facebook, et donc rediriger les lecteurs vers le site web de l'éditeur n’est pas nécessaire. Toujours est-il que Facebook a travaillé avec les éditeurs et comScore afin que les vues des articles dans Instant Articles soient comptabilisées dans les statistiques de trafic des éditeurs originaux, comme ils le font pour le trafic mobile."

Ce que tente ici de mettre en place Facebook, c’est une proposition gagnant-gagnant avec les éditeurs. Même si certains éditeurs peuvent craindre de se retrouver à la merci de Facebook, ils peuvent se rassurer en sachant que les contenus hébergés dans Instant Articles sont aussi diffusés sur leurs propres sites ou blogs.

Ils pourront donc continuer à promouvoir leurs contenus comme ils le font habituellement. Instant Articles étant a priori un bonus que leur propose Facebook. A condition, bien sûr, que les règles du jeu ne changent pas en cours de route. En ce qui concerne surtout la gratuité de cet outil.





Aucun commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.