Quand Google, Yahoo et Facebook s'allient pour bloquer les faux trafics de robots - Arobasenet.com


Quand Google, Yahoo et Facebook s'allient pour bloquer les faux trafics de robots


Malgré la concurrence qui existe entre eux, les Géants du Net savent s’unir pour faire face à un même danger commun quand leurs intérêts sont en jeu.

Google, Yahoo et Facebook viennent de créer un fichier commun destiné à bloquer les faux trafics web et à combattre la fraude publicitaire.


Quand Google, Yahoo et Facebook collaborent pour bloquer les mauvais robots


Ce fichier est constitué d’une liste noire des adresses IP identifiées des robots simulant de faux trafics sur leurs plateformes. Et donc sur tous les sites web.

Ainsi, comme le rapporte le site Thehackernews, ce nouveau programme commun va permettre à ces leaders du Net de blacklister et de rejeter les visites de certains robots web, ainsi que des bots nuisibles et consommateurs de bande passante inutilement.

Google, Yahoo et Facebook ou tout autre entreprise du domaine des nouvelles technologies va donc tenir une liste noire qui va répertorier des adresses IP suspectes de systèmes informatiques dans les data centers qui peuvent être tentées de se faire passer pour des humains pour cliquer les publicités de façon automatisée.

DoubleClick de Google a, à lui tout seul, bloqué près de 8,9% du trafic de certains data center au cours du mois de Mai dernier.

L’objectif de cette collaboration est surtout de mettre en place un front commun contre certaines activités nuisibles pour tous, notamment les clics frauduleux sur les publicités en ligne qui constituent aujourd’hui un fléau, mais aussi un vrai business pour leurs auteurs…

D’ailleurs, ces précurseurs de ce front commun entendent bien inviter d’autres leaders du Net à y contribuer afin de réduire considérablement certaines fraudes qui pululent sur le Net. Il faut dire que ces clics frauduleux touchent à “leurs portes-feuilles”, et c’est préoccupant pour eux.

Et c’est aussi préoccupant pour les annonceurs qui paient pour des clics factices.

Aucun commentaire