SEO : Google confirme que les ressources externes bloquées ne sont pas un problème - Arobasenet.com


SEO : Google confirme que les ressources externes bloquées ne sont pas un problème


Depuis que Google a commencé à envoyer des alertes aux webmasters dont les sites bloquent l’accès aux fichiers JavaScript et CSS, ceux-ci sont de plus en plus préoccupés par la détection et la suppression du blocage des fichiers.

Car, selon Google, si le fichier robots.txt d'un site interdit l'exploration de ces ressources, cela peut affecter la façon dont il affiche et indexe la page, et donc nuire au référencement de la page dans la recherche Google.


Google Search Console


Mais, là où les webmasters ne savent plus où donner de la tête, ce sont les alertes dans Google Search Console concernant des ressources tierces bloquées.

En effet, dans sa page d’aide, en expliquant comment débloquer les ressources bloquées, Google dit ceci au point 5 :

“Passez ensuite aux hôtes que vous ne possédez pas. Si les ressources ont un impact visuel fort, contactez le webmaster de chaque site pour lui demander de rendre la ressource accessible par Googlebot. Vous pouvez également songer à supprimer la dépendance de votre page à cette ressource.”
Ce passage sèmerait de la confusion dans l’esprit des webmasters qui découvrent des alertes de blocage de fichiers externes dans leurs Google Search Console. Notamment de plugins ou widgets développés et hébergés par des tiers que nous utilisons dans nos sites.

A une question posée sur ce sujet dans le forum d’aide pour les webmasters, Zineb Ait Bahajji, Webmaster Trends Analyst chez Google, a posté la réponse ci-dessous :

“Je confirme ce que Niko a dit plus haut: ces fichiers ne sont pas problématiques car ce sont des ressources hébergées sur des sites tiers. 
Le plus important est de débloquer les ressources hébergées sur votre domaine.”
Toujours est-il que le plus amusant, c’est que la très grande majorité des alertes reçues par les webmasters provient en fait de Google qui bloque ses ressources sur de nombreux sites. Notamment des ressources telles que le JavaScript de Google Adsense et Google Maps.

C’est pourquoi cette confirmation supplémentaire, à travers Zineb Ait Bahajji, que Google ne considère pas les ressources tierces bloquées comme un problème à régler est la bienvenue. Mais, elle encourage les webmasters à continuer à débloquer les ressources hébergées dans leur propre nom de domaine.

Aucun commentaire