Pourquoi Google veut-il afficher des Questions similaires dans ses pages de résultats ? - Arobasenet.com



Pourquoi Google veut-il afficher des Questions similaires dans ses pages de résultats ?

La nouvelle fonctionnalité actuellement testée par Google permet à certains utilisateurs, en fonction de leur requête, de se voir proposer des “Questions similaires”.

Pourquoi Google teste-t-il les Questions similaires

Ainsi, après les recherches associées affichées par Google au bas de ses pages de résultats pour recommander des thématiques identiques à la requête de l’internaute, Google proposerait à l’internaute de voir d’autres résultats issus de questions ressemblant à la sienne.

Quoi de mieux pour interpeller un utilisateur et lui faire passer plus de temps sur un site ? Surtout quand on sait que Google n’a pas encore perdu son intention d’augmenter le temps moyen passé par les internautes sur son moteur de recherche.

L’objectif étant non seulement d’en faire un site de destination (merci pour les réponses directes et le Knowledge Graph) et non uniquement un site de transit vers d’autres sites web, mais aussi de retenir un peu plus les utilisateurs afin d’affiner les publicités Adwords ciblées qui leur seront proposées à la page de résultats suivante sur le site.

Car, plus un utilisateur passe du temps sur un site, plus il est enclin à cliquer sur les publicités qui deviennent de plus en plus ciblées.

Images via Thesempost.com
Comme vous le voyez dans l’image ci-dessus, après les liens commerciaux, puis la réponse directe dans la “Answers Box” et enfin les deux premiers résultats organiques, Google affiche sa fonctionnalité “People also ask” ou “Les gens demandent aussi” en présentant des requêtes sous la forme interrogative.

Et ce, alors même que la requête initiale de l’internaute (ici "drinking or driving") n’en utilise pas forcément. Mais, par la force de la recherche sémantique propulsée par l’algorithme Hummingbird, Google est à même de savoir l’intention derrière la requête de l’internaute. Et donc de savoir s’il s’agit d’une question non explicitement formulée.

Le panneau des “Questions similaires” affiche 4 à 5 questions. Un clic sur l’une des questions déploie une réponse directe intégrée (quand c'est possible...) et un lien pour consulter le contenu dont est issu la réponse directe.

Avec aussi la possibilité de consulter une nouvelle page de résultats complète correspondant à la question dont le premier résultat vient d’être proposé à l’utilisateur.

Si l’utilisateur n’est pas satisfait de la réponse proposée, il pourra replier l’onglet de cette question similaire et déplier l’onglet suivant. Et ainsi de suite… comme dans l’image ci-dessous


Ce qui repousse bien loin les résultats organiques après la deuxième position. Google procède ainsi comme le feraient des sites ecommerce qui proposent des produits similaires lors d’une visite en disant “ceux qui ont acheté ceci ont aussi acheté cela” ou “ceux qui ont consulté ce produit ont aussi regardé ceci”...

Et très souvent, ça marche !

Au final, les utilisateurs pourraient passer plus de temps sur Google comme ils le feraient sur tout site de contenus.

D’ici là que Google permette à tout utilisateur disposant d’un compte Google (et non Google Plus) de noter, partager sur tous les principaux réseaux sociaux dont Google+ (comme avec Google Photos et Maps) et commenter un résultat affiché (un temps envisagé avec un compte Google+), ce serait le grand bond en avant pour Google qui pourrait très rapidement atteindre ce qu’il n’a encore pas réussi à faire avec Google+.

Parce qu’après tout, les posts sur Facebook ou Twitter sont bien commentés après que les utilisateurs aient été lire le contenu ailleurs. Pourquoi cela ne serait-il pas possible via les page de résultats de Google qui pourraient ainsi devenir totalement interactives tout en s’enrichissant de nouveaux contenus ?

Aucun commentaire