Google pourrait utiliser le balisage de données structurées comme facteur de référencement - Arobasenet.com
Rechercher :


Google pourrait utiliser le balisage de données structurées comme facteur de référencement

Il y a peu, j’avais publié un article sur l’impact des données structurées et des extraits enrichis sur le classement sur Google. Tout en spécifiant que pour l’instant, ce n’était pas un critère de référencement sur Google.

Google pourrait utiliser le balisage de données structurées comme facteur de référencement

Et c’était John Mueller, Webmaster Trends Analyst chez Google, qui l’avait dit.

Autre jour, autre nouvelle qui ressemble bien à un rétropédalage en règle. Et pour cause.

Dans un post de Barry Schwartz relayant le dernier Hangout de John Mueller, celui-ci nous apprend qu’il pourrait en être autrement dans un futur indéterminé. A savoir que le balisage de données structurées pourrait un jour aider à obtenir un meilleur classement sur Google.

Voici ce que déclare John Mueller dans la vidéo du Hangout (21:40) :



Si nous pouvons reconnaître que quelqu'un est à la recherche d'une voiture, nous pouvons dire "Eh bien, nous avons ces pages qui sont marquées (balisées, NDLR) avec des données structurées pour une voiture", alors, probablement, qu'elles sont très utiles à cet égard. Nous ne devrons pas chercher à savoir si cette page parle de voiture.

Je pense donc qu'à long terme, il serait vraiment judicieux d'utiliser des données structurées aux endroits que vous jugez raisonnables sur le site web. Mais je ne dit pas qu’en les utilisant, cela fera bondir automatiquement votre site dans le haut du classement.

En fait, nous essayons de faire la distinction entre un site qui est techniquement bien fait et un site qui a actuellement de bons contenus.

Car, être techniquement bien fait ne veut pas dire qu’il est aussi pertinent pour les utilisateurs comme contenu qui n’est pas techniquement bien fait.
Ça, c’est du John Mueller ;-)

Bref, John Mueller nous encourage à nouveau à faire usage du balisage de données structurées dans nos sites pour, peut-être bientôt, bénéficier d’un coup de pouce au moment du classement dans les pages de résultats de Google.