Header Ads





Google+ : Va-t-on assister au retour de l’Authorship dans Google Search ?

On sait maintenant que Google est un adepte du yo-yo dans ses rapports avec les marketeurs et autres SEO. Mais, l’annonce de Gary Illyes à la SMX East de New-York a de quoi désarçonner un tant soit peu.

Google+ : Va-t-on assister au retour de l’Authorship dans Google Search ?

Après le lancement de Google+, Google avait lancé l’authorship afin que chaque auteur de contenu soit identifié comme tel. Cette fonctionnalité devait donc permettre de revendiquer la paternité d'un contenu par tout auteur ayant un profil Google+.

Il en découlait l’affichage de la photo des auteurs dans les pages de résultats de Google. Ce qui était, semble-t-il, très attractif et permettait d’améliorer le taux de clics sur les pages de résultats.

Alors que tous les webmasters et propriétaires de sites s’étaient évertués à installer le balisage de l’authorship, en Août 2014, et contre toute attente, Google a annoncé la fin de l’authorship. La surprise fut totale avec le sentiment d’avoir été floués.

Mais, en Septembre 2014, Google rectifie un peu le tir et annonce que les photos de l’authorship continueront d’apparaître dans les pages de résultats, mais uniquement pour les followers des profils Google+ connectés à leurs comptes Google+ lors de leurs recherches sur Google. Soit.

Toutefois, John Mueller précisait, qu'en fait, cela ne servait plus à rien et que les webmasters pouvaient supprimer le balisage de l’authorship de leurs sites.

Mais, voilà qu’à la SMX East de New-York, Gary Illyes, Webmaster Trends Analyst chez Google, va surprendre son monde en disant ceci :


En d’autres termes, Gary Illyes recommande aux propriétaires de sites de laisser ou remettre le balisage de l’authorship dans le code source de leurs sites. Il nous recommande donc de ne pas l'abandonner. Car, d’après lui, on ne sait jamais quand Google pourrait à nouveau l’utiliser. Dans son algorithme de classement, s’entend.

Déroutant, non ?

Des raisons à ce come-back de l’authorship ?


Reprenons un peu les choses dans l’ordre pour essayer de comprendre ce message subliminal de Google.

Acte 1. En Décembre 2013, Google a lancé la fonctionnalité In-Depth Articles afin d’intégrer des articles profonds et détaillés dans un panneau sur sa page de résultats. Une fonctionnalité à partir de laquelle Google met en avant des articles de son choix qu'il juge plus profonds, plus détaillés et plus pertinents pour l'internaute.

Mais, cette fonctionnalité, destinée au départ aux grands médias ayant une page Google+ pro, a été aussi ouverte aux blogueurs qui devraient pour cela être identifiés via leurs profils Google+. Donc, la mission pouvait paraître un peu compliquée pour Google sans le balisage de l’authorship et du publishership. Et donc sans les signaux sociaux d'un profil qu'il connaîtrait.

Acte 2. Au mois de Janvier 2015, Google a annoncé le lancement de la fonctionnalité “Dans l’Actualité” qui remplaçait la fonctionnalité “Actualités pour…” pour mettre en avant les articles pertinents des grands médias par rapport à la requête de l’internaute.

Mais, la particularité de cette fonctionnalité, c’est qu’elle est aussi désormais ouverte à tous les blogueurs. Mais, pour que cela fonctionne correctement, ces derniers devraient être identifiés formellement. Et quoi de mieux que leurs profils Google+ avec le balisage de l’authorship dans le code source de leurs sites pour le faire ?

Acte 3. Google a récemment annoncé la fin de la règle des 3 chiffres dans les URL des articles de Google Actualités. Chose normale puisque les blogueurs, même non-inscrits à Google News, avaient eux aussi désormais droit de cité dans la fonctionnalité “Dans l’Actualité” sans pour autant avoir ces 3 chiffres exigés dans les URL.

Au final, peut-être que cette apparition des blogueurs, et donc des blogs, dans le panneau “Dans l’Actualité” et dans le panneau “In-Depth Articles” pourrait justifier le fait que Google veuille remettre l’authorship au goût du jour.




Aucun commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.