Twitter pourrait licencier une bonne partie de son personnel dès cette semaine - Arobasenet.com


Twitter pourrait licencier une bonne partie de son personnel dès cette semaine

Une semaine à peine après sa nomination en tant que PDG permanent de Twitter, Jack Dorsey s'apprête à lancer un chantier de grande ampleur de réorganisation de l’entreprise Twitter.


Twitter pourrait licencier une bonne partie de son personnel cette semaine


Selon le New York Times qui rapporte l’information, l’une des raisons qui ont plaidé en faveur de Jack Dorsey pour prendre la tête de Twitter, c’est qu’il aurait plus de courage pour prendre toutes les mesures nécessaires qui s’imposent pour faire avancer le réseau social. Sans perdre de temps.

A commencer par la réduction de son personnel d’ingénieurs qui semble devenu pléthorique.

Nul ne sait encore quelle sera l’ampleur des licenciements à venir, mais des sources parlent d’une grande partie de l’effectif actuel. Et ils toucheraient pratiquement tous les départements de l’entreprise.

Selon le New York Times, la réduction des effectifs va intervenir pendant que Twitter restructure en ce moment son organisation technique pour la rendre plus légère et plus efficace. Par conséquent, ceux qui pourraient être les plus touchés par les licenciements pourraient être les ingénieurs qui, aujourd’hui, représentent environ la moitié de l’ensemble du personnel.

En effet, Twitter compterait à ce jour 4.100 employés répartis des 35 bureaux à travers le monde contre 2.000 au deuxième trimestre 2013, avant son entrée en bourse. Ainsi, en 2 ans, Twitter a connu un doublement de son personnel.

Pendant ce temps, sa base d’utilisateurs a augmenté de moins de 50% seulement.

Toutefois, il faut reconnaître qu’une partie du personnel actuel est issu des nombreuses acquisitions de Twitter réalisées ces deux dernières années. Chaque acquisition d’entreprise ou d’application l’obligeant à embaucher toute l'équipe de développeurs.

L’heure est donc venue pour Jack Dorsey, dès ce mardi 13 Octobre, comme le prévoit le New York Times, de s’engager dans la réduction des coûts de fonctionnement en faisant une coupe drastique dans les effectifs des ingénieurs qui sont plus que l’entreprise en a besoin.

De même, le déménagement prévu dans de nouveaux locaux plus grands à San Francisco serait annulé. Place donc à la modestie tout en se focalisant sur peu d'objectifs précis en termes de fonctionnalités.

Quant aux ambitions de la plateforme de microblogging, elles demeurent intactes.

Aucun commentaire