Facebook utilise désormais l'App Indexing de Google pour augmenter son trafic mobile - Arobasenet.com


Facebook utilise désormais l'App Indexing de Google pour augmenter son trafic mobile


Google vient de recevoir un coup de pouce inattendu de la part de son rival Facebook dans ses efforts pour maintenir la pertinence de son moteur de recherche sur mobile à un bon niveau.

Facebook utilise désormais l'App Indexing de Google

En effet, selon le Wall Street Journal qui rapporte une information confirmée par Google, Facebook, le leader des réseaux sociaux, autorise désormais Google à explorer et indexer le contenu de son application mobile via l’App Indexing.

Cet accord conclu entre les deux parties signifie que les résultats de recherche de Google sur smartphone afficheront maintenant du contenu provenant de l’application officielle de Facebook. Y compris les informations publiques des profils.

Les résultats de Facebook apparaîtront donc comme des liens profonds (deep links) qui vont permettre aux utilisateurs de visiter le contenu désiré directement dans l’application mobile Facebook. Tels sont à la fois la règle et l’objectif général de l’App Indexing.

Ce qui reflète en grande partie la manière dont Google indexe les informations publiques des profils Facebook sur le Web. Il aura également accès aux contenus des Pages Facebook, des Groupes Facebook et de Facebook Events (événements).

Toutefois, Google ne peut pas afficher le contenu partagé en mode privé ou par le biais de sessions en mode connecté. Ce qui signifie que Google n’aura toujours pas accès à la plupart des informations privées partagées à l'intérieur du réseau social. Mais, c’est déjà ça…

Pour les recherches de posts privés, les utilisateurs devront utiliser le nouveau Facebook Search récemment mis à jour qui affiche aussi des posts publics.

L’App Indexing, un deal gagnant-gagnant


La coopération de Facebook est la preuve que l’App Indexing de Google qui permet de faire des recherches de contenu à l’intérieur des applications mobiles est un succès en terme d’efficacité.

Selon la fonctionnalité de l’App Indexing, celle-ci ne fait qu’explorer, indexer et classer les informations, à l'intérieur des applications mobile, dont elle a déjà connaissance via la Web.

Par conséquent, si Facebook autorise l’indexation des contenus publics de ses utilisateurs via l’App Indexing, c’est qu’il a déjà aussi permis à Google d’indexer ses mêmes contenus publics via le Web. CQFD.

Donc, en toute logique, on devrait voir de plus en plus de contenus publics issus de Facebook lors des recherches sur Google via le Web, autant que les Tweets publics de Twitter ou les posts publics de Pinterest.

L'accord de Facebook pour laisser la technologie de Google explorer à l'intérieur de son application mobile est aussi une indication que le réseau social y trouve pleinement son compte. Parce que l’App Indexing va lui permettre de garder les utilisateurs à l'intérieur de l'application Facebook après avoir cliqué sur un résultat de recherche de Google sur mobile.

En effet, lorsque les utilisateurs feront une recherche de contenu public de Facebook sur Google via leur navigateur ou via l’application Google, ceux qui utilisent Facebook pour Android (ce sont les seuls concernés par ce deal, et non ceux d’iOS ou Windows Mobile) peuvent maintenant cliquer sur les résultats Facebook qui s'affichent et aller directement dans l'application Facebook pour lire le contenu, selon une porte-parole de Facebook répondant à un courriel du WSJ.

Comme quoi, Facebook est lui aussi intéressé et conscient de l’immense trafic gratuit pouvant provenir de Google Search.

Toutefois, il faut savoir que l’App Indexing pour Facebook n’a pas uniquement pour objectif de permettre au moteur de recherche d’indexer plus de contenu de Facebook, mais cet accord vise à faire en sorte que ceux qui recherchent du contenu existant de Facebook via Google mobile aient une meilleure expérience mobile.

Et tous les propriétaires d’applications mobiles devraient maintenant s'en inspirer et suivre le mouvement…

Aucun commentaire