Header Ads





Google teste l’indexation et la lecture directe du contenu des applis via l’App Indexing


Jusqu’ici, l’App Indexing permet à Google d’indexer le contenu des applications mobiles afin de proposer aux utilisateurs du moteur de recherche de lire ce contenu dans l’application de l’éditeur.

Google teste l’indexation et la lecture directe du contenu des applis via l’App Indexing

Mais, cette indexation et cette lecture du contenu ne sont possibles qu’à deux conditions :

  • Comme je le précisais dans l’article sur l’accord Google-Facebook, le contenu d’une application ne peut être indexé par Google que si ce même contenu existe déjà dans une version Web.

  • L’utilisateur ne peut accéder au contenu de l’application mobile que si lui-même a déjà installé ladite application dans son mobile.

Les choses vont bientôt changer. Google ayant annoncé qu’il a commencé, via l’app indexing, à indexer le contenu des applications Android qui ne disposent pas de contenu correspondant (matching) sur le Web. Ce qui veut dire que Google est désormais en capacité de se passer du contenu Web ou mobile qu’il propose comme alternative aux utilisateurs.

Ce qui est somme toute raisonnable dans ce monde du mobile first.

D’autre part, Google annonce être en train de tester la possibilité de permettre aux utilisateurs ayant effectué une recherche sur mobile Android d’accéder directement (en streaming) au contenu de l’application mobile, si elle existe, alors même que ces mêmes utilisateurs n’ont pas eux-mêmes installé ladite application dans leur mobile.

Là encore, c’est la raison et la logique qui l’emportent.

Car, figurez-vous que 90% du temps passé sur mobile l’est via les applications. Cette donnée ne peut être ignorée par Google qui tend donc à se mettre en phase avec cette tendance. Le même Google ayant sans doute conscience qu’il est impossible d’installer toutes les applications qu’on rencontre.

C’est aussi la raison pour laquelle on voit naître des initiatives telles que Facebook Instant Articles, Snapchat Discover, ou encore Apple News. Et surtout Google AMP qui devrait accélérer la navigation sur le web mobile.

Image via Google

En lançant donc cette initiative, on pourrait penser que Google serait tenté de mettre en place le Web des applications. Tant cette solution de la consultation du contenu des applications mobile directement dans les applis qu’on a pas resoud la barrière du téléchargement et de l’installation des applications.

Le test de Google pour favoriser l’accès au contenu des applis sans avoir l’appli a commencé avec 9 applications qui sont celles de Hotel Tonight, Weather, Chimani, Gormey, My Horoscope, Visual Anatomy Free, Useful Knots, Daily Horoscope, et New York Subway. D'autres devraient rejoindre ce groupe de testeurs.

Mais attention, pour accéder au contenu en streaming dans les applications, les utilisateurs devront avoir effectué une recherche via l’application Google Search depuis leur smartphone Android 5 “Lollipop” ou 6 “Marshmallow” (les tablettes n’en font pas partie pour l’instant). Et dans les résultats de recherche, Google affichera un label indiquant que la consultation se fera en streaming dans l'application.

C’est la règle du jeu ! A condition toutefois d’avoir une bonne connexion WiFi.

Ce qui va permettre à Google de pouvoir fournir des statistiques d’engagement aux propriétaires d'applications.

C’est donc l’utilisation de l’application Google qui va permettre de pouvoir parcourir à l’intérieur des contenus des autres applications Android sans les avoir au préalable installées.





Aucun commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.